Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Vous préparez ce satané concours d'entrée, vous avez besoin d'aide, de conseils, ou d'avis ? Venez poser vos questions ici....

Modérateur: Marc

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Fox » 25 Avr 2018, 23:14

Yves Benisty a écrit:Attention à ce que vous allez raconter. Ne parler que des choses dont on est absolument sûr.


Le meilleur conseil entendu jusqu'alors. Effectivement, il faut que je fasse attention dans les domaines ou je ne suis pas à l'aise.

Merci pour ce long post détaillé sur ma présentation, j'ai appris plein de choses.

Et merci à BoingBoing sur son explication précise sur l'éphédrine et ses modalités d'utilisations, je visualise bien mieux l’intérêt de ce médicament désormais.

EDIT : Après lecture de vos conseils sur la partie qui pêche : celle du devenir à l'hôpital, j'ai tenté de refaire quelque chose de correct.
Je me suis abstenu de parler trop de thérapeutiques potentielles, sur lesquelles je ne suis pas à l'aise tout en restant exhaustif grâce à la présentation des causes possibles à l'arrêt cardio respiratoire et l'inconscience (4H,4T...)

Prise en charge à l'Hôpital :

En premier lieu le patient sera orienté dans le service approprié suivant les problèmes qu'il présente :
-> cela pourra être aux urgences dans une salle de déchoquage mais également dans une réanimation médicale voire un autre service suivant l'organisation de la structure d’accueil.

Une fois le patient installé l'équipe médicale s'occupera de :

Maintenir les fonctions vitales du patient : Neurologique, Ventilatoire et cardiocirculatoire.

Cela sera rendu possible grâce à des examens diagnostics : Bilans sanguins, Gazométrie sanguine, Glycémie capillaire Electrocardiogramme, Imagerie : Radio thoracique, scanner cérébral si suspicion de traumatisme crânien.
Associés à une surveillance des fonctions vitales grâce à un Electrocardioscope, Oxymètre de pouls, Brassard pour mesure la pression arterielle, Prise de température ou pose d'une sonde de mesure continue de celle ci.
Ce qui permettra de traiter efficacement la cause du problème, qui dans le cas d'un Arrêt cardio respiratoire peut être :

Lié à : une Hypovolémie, Hypoxie, Hypo/Hyper Kaliémie, Hypothermie.
une cause Toxique, Thrombotique, Une tamponnade ou un traumatisme.

Ou dans le cas de l'inconscience sans arrêt cardio-ventilatoire qui peut être :

liée à une cause :Circulatoire (Bas débit, Accident vasculaire cérébral) /Metabolique (hypoglycémie) / Toxique (Intoxication médicamenteuse, à l'alcool ou à un gaz toxique) / Traumatique (traumatisme cranien)

Les traitements seront administrés par une voie veineuse soit centrale soit périphérique.

Au niveau du rôle propre infirmier nous devrons surveiller les fonctions vitales, administrer les médicaments prescrits, surveiller leur efficacité et leur potentiels effets indésirables. Ainsi que tracer dans le dossier patient leur administration et les informations cliniques relative à l'évolution de son état de santé.

Suivant l'évolution du patient les examens, traitements et services d’accueils seront réajustés et un projet de devenir sera évalué par l'équipe médicale.

Qu'en pensez vous ?
Fox
 
Messages: 9
Inscription: 23 Avr 2018, 19:03
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: Bloc op

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Takagy » 26 Avr 2018, 10:11

Pour les causes de l'inconscience il faudrait complété avec:
-Hypothermie
-Méningite/Encéphalite
-Coma post critique (post épileptique)
-Coma simulé
-décompensation respiratoire chez l’insuffisant respiratoire
-Coma métabolique (hépatique, diabète)
Takagy
 
Messages: 4
Inscription: 24 Avr 2018, 11:18
Année de diplôme IADE: 0

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Fox » 03 Mai 2018, 18:26

Bonjour un nouveau sujet (lille 2010 il me semble) :

Vous êtes infirmière dans une unité de chirurgie orthopédique.Madame X de 71 ans , 1m60, et 65 kg a été opérée la veille d'une prothèse de genou gauche.elle vous appelle vers 16h00 car son pansement est tâché. à vote arrivée dans la chambre, vous constatez que le redon s'est rempli de 300 ml depuis le précedent relevé, sa respiration est rapide.
le matin , le contrôle de sa numération formule sanguine indiquait une hémoglobine à 8.5g/dl

1) à quoi pensez vous?
2) quelle sera votre attitude par rapport à cette situation?

1) Au vu des signes suivants : Pansement tâché et redon qui s'est rapidement rempli de 300 ml.
Et au vu du contexte : prothèse totale de genou mise en place la veille.
On pense en premier lieu à un problème d'hémorragie qui peut être liée à une atteinte vasculaire secondaire à la chirurgie.

De plus les troubles respiratoires peuvent indiquer un signe de gravité précurseur d'un choc hémorragique ou de l'anémie (hémoglobine à 8,5 g/dl ce matin pour une valeur normale de 12 à 16 g/dl chez la femme) en effet ces deux causes peuvent engendrer une hypoxie tissulaire que l'organisme cherche à compenser par l'augmentation de la ventilation.

2)
En premier lieu je sécurise la patiente dans son lit en lui indiquant de ne pas bouger
je met en place les barrières afin d'éviter une chûte en cas de malaise
je veille à ce que la patiente ait une position facilitant sa respiration
je la rassure en lui disant que j'ai bien pris en compte le problème et que l'on va la prendre en charge tout de suite avec l'équipe médicale.

J'alerte le médecin anesthésiste de garde et le chirurgien de la patiente, ainsi que mes collègues en leur demandant de m'emmener le chariot d'urgence.

Je porte secours à la patiente :
Dans le cadre de mon rôle propre je vais vérifier les constances de la patiente :
sa saturation en oxygène, sa fréquence respiratoire et les signes de détresse respiratoire : tirage des muscles accessoires, battement des ailes du nez, balancement thoraco-abdominal, cyanose en rapport avec son problème de dyspnée.
sa fréquence cardiaque, pression artérielle, écoulements dans le redon, je défait le pansement afin de vérifier s'il y'a un saignement actif par la plaie, la coloration de la patiente et du membre opéré, la chaleur du membre opéré et la présence d'un pouls distal en rapport avec le problème d'hémorragie.
Je réalise également un hémocue afin d'avoir un nouvel indicateur à mettre en rapport avec l'hémoglobine du matin. Je recherche dans le dossier des éléments en rapport avec un possible trouble de coagulation : traitement anticoagulant en cours, troubles de l'hémostase et derniers bilans sanguins. (anti Xa, TP, INR)
je garde la patiente A JEUN en cas d'une possible reprise de la patiente au bloc afin de réaliser une hémostase chirurgicale.

DAns le cadre de mon rôle médico-prescrit en association avec l'équipe médicale:

-Possible oxygénothérapie
-Possible mise en place de pansement compressif
-Possible transfusion ou remplissage avec mise en place de voie veineuse périphérique si besoin
-Possible réalisation de nouveaux prélèvements sanguins (NFS, bilan d'hémostase, groupage et recherche d'agglutinines irrégulières)
-Possible préparation de la patiente pour des examens d'imagerie : radio, scanner.
-Possible préparation de la patiente en vue d'un passage au bloc opératoire (dossier à jour avec consentement libre et éclairé, préparation hygiénique, patiente à jeun, prothèses dentaires/auditives et bijoux)

L'objectif dans le cadre du devenir de la patiente sera dans un premier temps la stabilisation du problème hémorragique avec arrêt des pertes sanguines et augmentation de l'hémoglobine.
L'objectif à long terme est le retour à domicile ou dans la structure ou vit la patiente précédé ou non d'un séjour en centre de rééducation selon ce que décide l'équipe médicale.

Voila si vous pouvez me dire ce que vous en pensez que ce soit au niveau de la forme que du contenu.

je ne suis notamment pas du tout sur de la partie sur le rôle médico-prescrit : est que je dois rester vague ou je dois indiquer les possibles prises en charge médicales comme je l'ai fait ?

Edit : je me rends compte que je me suis encore fait avoir par l'effet tunnel et je n'ai même pas mentionné une possible embolie pulmonaire qui pourrait être la cause des troubles respiratoires, j'imagine que je la cite dans la première question en cause parmis d'autres et qui sont probable vu le contexte.

Merciiii d'avance de votre aide !

Kévin.
Fox
 
Messages: 9
Inscription: 23 Avr 2018, 19:03
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: Bloc op

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Yves Benisty » 06 Mai 2018, 13:06

Fox a écrit:De plus les troubles respiratoires peuvent indiquer un signe de gravité précurseur d'un choc hémorragique ou de l'anémie (hémoglobine à 8,5 g/dl ce matin pour une valeur normale de 12 à 16 g/dl chez la femme)

Cette phrase ne veut rien dire. Les « troubles » respiratoires, d'après l'énoncé, c'est « sa respiration est rapide ». L'augmentation de la fréquence respiratoire est une réaction normale de l'organisme dans les hypovolémies, les anémies, l'acidose...

Pour parler de choc hémorragique, il faut d'autres éléments. Pour l'instant, on a une patiente qui a saigné dans son drain.
Fox a écrit:Dans le cadre de mon rôle propre je vais vérifier les constances de la patiente

Mesurer les paramètres vitaux.
Fox a écrit:sa saturation en oxygène

Si vous citez des paramètres vitaux, il faut les citer tous. Là, si je suis le jury, je comprends que pour vous, les paramètres vitaux c'est la SpO2 et la fréquence ventilatoire.

C'est une bonne idée de mesurer la SpO2. Mais si je suis le jury, je vous demande ce que vous pensez trouver comme SpO2 chez cette patient qui n'a aucun autre problème que le saignement.
Fox a écrit:cyanose en rapport avec son problème de dyspnée.

À quel moment a-t-on parlé de dyspnée dans l'énoncé ?
Fox a écrit:Je réalise également un hémocue

Hémoncul... Euh... HemoCue. Non, mesure de la concentration de l'hémoglobine par micro-mesure.
Fox a écrit:DAns le cadre de mon rôle médico-prescrit en association avec l'équipe médicale:

-Possible oxygénothérapie

Vous n'avez pas besoin de prescription pour la débuter. Si je suis le jury, je vous demande si vous débutez une oxygénothérapie si la patiente a une SpO2 à 99 %.
Yves Benisty
 
Messages: 2126
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Fox » 07 Mai 2018, 15:20

Yves Benisty a écrit:
Fox a écrit:cyanose en rapport avec son problème de dyspnée.

À quel moment a-t-on parlé de dyspnée dans l'énoncé ?


Ce serait plutôt : problème de polypnée.


Yves Benisty a écrit:
Fox a écrit:DAns le cadre de mon rôle médico-prescrit en association avec l'équipe médicale:

-Possible oxygénothérapie

Vous n'avez pas besoin de prescription pour la débuter. Si je suis le jury, je vous demande si vous débutez une oxygénothérapie si la patiente a une SpO2 à 99 %.


D'accord je n'étais pas sur, en effet le décret de compétence est vague sur les situation d'urgence, de plus l'Oxygène étant un médicament sujet à prescription médicale.
Dans quelle partie du décret de compétence ou sur quel texte je peux m'appuyer pour justifier la mise ne place d'une oxygénothérapie sans l'avis du médecin ?

Du coup je suis un peu perdu quand à la question un : j'aurais juste mettre en avant problème d'hémorragie et ne pas mettre en avant la polypnée ?

Merci du retour en tout cas.
Fox
 
Messages: 9
Inscription: 23 Avr 2018, 19:03
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: Bloc op

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Pandarium06 » 07 Mai 2018, 16:37

.
Dernière édition par Pandarium06 le 07 Mai 2018, 16:38, édité 1 fois.
Pandarium06
 
Messages: 7
Inscription: 02 Avr 2018, 11:18
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE SSPI

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Pandarium06 » 07 Mai 2018, 16:37

Fox a écrit:
Yves Benisty a écrit:
Fox a écrit:cyanose en rapport avec son problème de dyspnée.

À quel moment a-t-on parlé de dyspnée dans l'énoncé ?


Ce serait plutôt : problème de polypnée.


Yves Benisty a écrit:
Fox a écrit:DAns le cadre de mon rôle médico-prescrit en association avec l'équipe médicale:

-Possible oxygénothérapie

Vous n'avez pas besoin de prescription pour la débuter. Si je suis le jury, je vous demande si vous débutez une oxygénothérapie si la patiente a une SpO2 à 99 %.


D'accord je n'étais pas sur, en effet le décret de compétence est vague sur les situation d'urgence, de plus l'Oxygène étant un médicament sujet à prescription médicale.
Dans quelle partie du décret de compétence ou sur quel texte je peux m'appuyer pour justifier la mise ne place d'une oxygénothérapie sans l'avis du médecin ?

Du coup je suis un peu perdu quand à la question un : j'aurais juste mettre en avant problème d'hémorragie et ne pas mettre en avant la polypnée ?

Merci du retour en tout cas.


Ce que j'en pense c'est que dans l’énoncé, il est dit "respiration rapide", ça veut pas forcément dire grand chose, il faut déjà évaluer la fréquence respiratoire et avoir une valeur.

Un patient qui saigne avec une diminution de son hémoglobine va présenter une polypnée donc pour moi le problème est hémorragique.

L'oxygène est administré rapidement même si le patient présente une sp02 à 99%, dans une situation comme celle ci l'oxygène va favoriser la préservation tissulaire et dans l'attente de l'arrivé du médecin, elle ne peut pas être délétère.
Pandarium06
 
Messages: 7
Inscription: 02 Avr 2018, 11:18
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE SSPI

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Floulu » 07 Mai 2018, 17:04

Juste, le terme exact est tachypnée si on parle uniquement d'une augmentation de la fréquence !
Floulu
 
Messages: 32
Inscription: 12 Déc 2016, 18:30
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: EIA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Amaury » 07 Mai 2018, 17:50

Bonjour !

Afin d'avoir vos avis je poste un sujet que j'ai travaillé récemment. Un cas assez courant j'avoue mais tout vos conseils sont bons à prendre. Merci !

==> Infirmier en service d'urgence, vous accueilliez un patient de 70 ans suite à un malaise, baisse de tension artérielle et vomissement de sang rouge.

ATCD: HTA, DNID, exogènose et crise arthrosique.
TTT: Anti HTA, antidiabétique oral, Bbloquant et AINS.

Expliquer la situation. Quel sera votre prise en charge ?

Je propose donc un plan en 2 temps, une première partie consacré à la PEC d'urgence au vue du risque de choc hémorragique et dans une seconde partie, les actions après stabilisation du patient.

1er partie:

Accueil du patient, vérification de l'identité et installation en salle de décochage. Position 1/2 assise afin d'optimiser la ventilation et de prévenir le risque d'inhalation suite aux vomissements. Si le patient présente des troubles de la conscience, installation en position latérale de sécurité pour prévenir le risque d'inhalation et d'obstruction des VAS suite à une chute de langue. Barrière relevées afin d'assurer sa sécurité.


Je réalise un interrogatoire à la recherche du contexte d'apparition des vomissements, depuis quand et quelle quantité de sang vomit ? Existe t'il des ATDC d'ulcère gastrique ou de varices œsophagiennes ? Concernant la prise des TTT, y'a t'il eu des risques d'erreur dans la prise ? risque de surdosage (au vue de l'âge il y'a un risque de troubles cognitifs non connus) responsable pour les AINS d'un saignement ainsi que du malaise au vue des Bbloquants ?

En réalisant l'interrogatoire, je déshabille le patient afin de mettre en place le scope. J'observe la clinique de mon patient, présente t'il des signes de choc ? Est il pâle, présence de marbrures des membres ou généralisées ? existe t'il une dyspnée, cyanose ? Évaluation de l'état de conscience du patient. Existe t'il une oligurie ?

Paraclinique: Prise d'une TA à la recherche d'une hypotension, TA à intervalle rapproché (3-5min), FC à la recherche d'une tachycardie, FR, Spo2 avec mise en place d'oxygène au masque si saturation < à 96%.
Réalisation d'un hémocue à la recherche d'une anémie ainsi qu'un dextro => risque de perturbation glycémiques suite à la prise des ADO dans un contexte de vomissements.

Selon les critères de gravité j'aurai appelé ou fait appeler le médecin urgentiste.

J'anticipe la pose de 2 VVP de gros calibres en vue d'un remplissage vasculaire, d'une transfusion ou de la mise en place de TTT vasoactifs. Je réalise un BS comprenant: iono, urée, créat, hématocrite et protidémie pour le risque d'hypokaliémie, d'IRA et de déshydration intra ou extra cellulaire. Un GDS avec des lactates pour évaluer le retentissement ventilatoire et également pour écarter le risque d'acidose lactique puisque mon patient et sous ADO pour son DNID. Une NFS avec 1er déter d'un groupe sanguin, une RAI et un tube frigo car risque de transfusion si anémie. Enfin, une coag puisque l'exogénose et la prise d'AINS majore le risque hémorragique.
Je réalise une ECG pour écarter les risques liés à une hypokaliémie.
Je prépare le matériel pour la mise en place d'une SNG (double courant ou blackmore selon consigne méd) ainsi que la pose d'une SV pour surveillance de la diurèse.
Enfin, je prépare les thérapeutiques demandées, probablement de la sandostatine, une protecteur gastrique, des antalgiques si besoin.

La situation étant anxiogène, je rassure et explique l'ensemble de mes actions au patient.

Dans un second temps et après stabilisation du patient:
- Surveillance rapprochée,
- préparation du matériel et du patient pour une FOGD
- insuline IVSE si nécessaire
- récupérer le dossier transfusionnel et d'une hospitalisation antérieur selon le cas
- prévention des risques thrombo-emboliques et risque de DT/
- transmissions ciblées.


Désolé, j'ai essayé d'être le plus complet et de faire rapide mais c'est difficile.
Merci pour les conseils que vous m'apporterez !
Amaury
 
Messages: 1
Inscription: 07 Mai 2018, 17:13
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE REA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Yves Benisty » 08 Mai 2018, 14:48

Fox a écrit:Ce serait plutôt : problème de polypnée.

« Sa respiration est rapide ». En utilisant « polypnée », vous faites une interprétation. Mais surtout, « sa respiration est rapide » n'est pas un problème, c'est une réaction adaptée de l'organisme, et un signe témoin de l'anémie et/ou de l'hypovolémie.
Fox a écrit:D'accord je n'étais pas sur, en effet le décret de compétence est vague sur les situation d'urgence, de plus l'Oxygène étant un médicament sujet à prescription médicale.
Dans quelle partie du décret de compétence ou sur quel texte je peux m'appuyer pour justifier la mise ne place d'une oxygénothérapie sans l'avis du médecin ?

Alors là, je suis bien d'accord avec vous, ça n'est pas si simple que ça. Mais on a quelques trucs et ficelles pour glisser que ce patient bénéficierait de l'administration d'oxygène :

-si vous détaillez votre message d'alerte au médecin, vous pouvez utiliser le SAED (sujet déjà abordé ici). Eh bien, dans la demande, on peut aller un peu plus loin que « j'aimerais bien que tu viennes voir la patiente », et proposer « est-ce que tu veux que je prépare quelque chose en t'attendant ? », voire « je vous propose de la mettre sous oxygénothérapie, est-ce que 15 L/min au MHC vous convient ? » ;

-l'article R4311-14 permet d'appliquer un protocole d'urgence, et permet de faire comme bon nous semble en dehors du protocole ; ça ne veut pas dire qu'on peut faire n'importe quoi, mais on a deux arguments ; il n'y a pas de contre-indication à l'administration d'O2 sur un court laps de temps ; et on peut justifier son action par le fait qu'en donnant de l'O2, on augmente la quantité d'O2 contenue dans le sang (CaO2), et donc l'apport aux tissus.
Fox a écrit:Du coup je suis un peu perdu quand à la question un : j'aurais juste mettre en avant problème d'hémorragie et ne pas mettre en avant la polypnée ?

Parlez-en comme un signe. Ajoutez que vous mesurez (ou que vous faites mesurer) une fréquence respiratoire (mesure qui peut se répéter au cours de la prise en charge ; la régression de la « sa respiration est rapide » est d'ailleurs un bon signe de l'amélioration de la situation.
le terme exact est tachypnée si on parle uniquement d'une augmentation de la fréquence

On distingue normalement la polypnée, qui est une respiration rapide et superficielle, et la tachypnée, qui est une respiration rapide à volume courant conservé. Là, l'énoncé ne permet pas de savoir dans quel cas de figure on se situe.
Yves Benisty
 
Messages: 2126
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Fox » 08 Mai 2018, 17:13

Super merci beaucoup Mr Benistry de vos réponses !

Et pandarium06 également :)
Fox
 
Messages: 9
Inscription: 23 Avr 2018, 19:03
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: Bloc op

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude corentin » 14 Mai 2018, 18:45

Bonjour tout le monde,

En lisant les différents posts concernant les oraux des concours IADE, on a l'impression que c'est souvent les mêmes types de questions pour les cas cliniques.
Manque de pot pour moi, je suis tombé sur une question un peu plus générale qui m'a déstabilisé.

Vous êtes infirmier dans un service de soin, un patient vous appelle parce qu'un PSE sonne. La seringue est finie alors qu'elle devait se terminer dans 4 heures.
Quelle est votre prise en charge ?


Je m'attendais à une situation évolutive en lisant la question mais mon jury ne m'a pas donné plus d'info que ça. Rien sur l'état du patient et rien sur le contenu de la seringue.

Résultat : 8/20 :carton2:

Je voulais savoir si vous aviez des pistes de réponses sur ce type de question. Merci
corentin
 
Messages: 7
Inscription: 14 Mai 2018, 18:34
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude BoingBoing » 14 Mai 2018, 19:32

Peut être avant de donner des pistes de réponses, on peut savoir ce que tu as répondu ? Effectivement, c'est de nouvelles questions assez peu courantes jusque là.
BoingBoing
 
Messages: 186
Inscription: 27 Juil 2016, 20:01
Année de diplôme IADE: 2018
Poste occupé actuellement: Je fais les pleins

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude corentin » 14 Mai 2018, 19:55

En fait, j'ai été assez vague (d'où ma note).

avec le recul j'ai fait des hypothèses sur ce qui aurait pu se passer.
Problème technique ?
Mauvaise manipulation ?
Qui a lancé l'appel ?
Comment est mon patient ? son état ?
"ma démarche découle aussi du médicament qui est dans la seringue" "si c'est de l'insuline, si c'est de la morphine"

J'attendais désespérément un retour des perches que je leur tendais.
en fait je pense qu'ils voulaient une réponse générale avec un bilan sur l'état du patient (bilan), le PSE (qui a mis le PSE en marche ? à quelle heure ? avec quel produit ? quel débit ?) et appel au médecin pour avoir une conduite à tenir (SAED)

Comme je disais plus haut, j'ai été déstabilisé par ce type de question et je suis parti dans tous les sens ...
corentin
 
Messages: 7
Inscription: 14 Mai 2018, 18:34
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude pierrot » 14 Mai 2018, 20:44

Effectivement, pas commun comme question ! En première partie, on peut se demander d'où vient l'erreur (dosage, concentration, problème de débit, problème humain ...). Après je pense qu'ils attendaient le bilan du patient (neuro, respi, hémodynamique, etc) avec toutes les actions et surveillances détaillées (type "je mesure la fréquence cardiaque, qualité du pouls", "je mesure la fréquence respiratoire, l'amplitude"). Une fois le bilan dressé, l'appel du médecin, description du problème avec chiffres détaillés sur ce que tu viens de relever. En découle les conduites à tenir (bilan sang, ECG, examens, etc), un appel du centre anti-poison par le médecin pourrait s'imaginer.
Le tout notifié et transmis dans le dossier de soins.
Dans les grandes lignes, j'aurais fait comme ça :wink:
pierrot
 
Messages: 15
Inscription: 18 Oct 2017, 12:12
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Glasgowliege » 14 Mai 2018, 21:07

J'auri insisté sur le fait que le traitement symptomatique du patient et l'alerte sont les priorités dans la prise en charge d'un problème comme celui-ci.
Cependant dans le cas d'un problème materiel (pas d'erreur de manipulation/programmation du PSE de la part de l'agent), il est nécessaire de contacter le correspondant de materiovigilance (il est alors intéressant de donner une définition de la materiovigilance), et de remplir une feuille d'événement indésirable (Dans laquelle certaines informations seront retranscrites, on peux également les énumérer lors de l'oral).
Il est aussi possible de prévenir la cadre du service.
D'autres idées?
Glasgowliege
 
Messages: 14
Inscription: 01 Mai 2018, 09:42
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Yves Benisty » 14 Mai 2018, 22:22

Glasgowliege a écrit:D'autres idées?

Contacter son avocat.

Rechercher un billet d'avion pour un pays qui refuse l'extradition...
Yves Benisty
 
Messages: 2126
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude corentin » 14 Mai 2018, 23:09

Alors j'en ai parlé un peu autour de moi pour en savoir un peu plus et une collègue IADE a eu un peu le même type de sujet lors de son oral.
C'était un sujet du type :
Vous arrivez dans une chambre et vous découvrez une personne au sol.

Après son bilan et elle a émis des hypothèses, on a choisi une (surdosage morphinique) et a exposé son prise en charge par rapport à cette hypothèse.
corentin
 
Messages: 7
Inscription: 14 Mai 2018, 18:34
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Yves Benisty » 15 Mai 2018, 14:17

corentin a écrit:Vous êtes infirmier dans un service de soin, un patient vous appelle parce qu'un PSE sonne. La seringue est finie alors qu'elle devait se terminer dans 4 heures.
Quelle est votre prise en charge ?

Effectivement ça n'est pas un sujet classique. Si on utilise un plan, ça peut simplifier les choses :

-ce que l'on fait pour le patient,

-ce que l'on fait pour identifier l'erreur,

-ce que l'on fait pour éviter que cette erreur ne se reproduise.
Yves Benisty
 
Messages: 2126
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Yves Benisty » 15 Mai 2018, 17:04

Je ne pense pas qu'il faille formuler des hypothèses de produit. On a déjà une bonne nouvelle, le patient n'est pas mort et il est conscient. L'énoncé dit que la seringue s'est terminée avec quatre heures d'avance, mais on ne sait pas si c'est une heure au lieu de cinq ou 20 heures au lieu de 24.

Une fois qu'on a fait un bilan des fonctions vitales et documenté un peu l'affaire (quel médicament, quelle durée prévue, quelle durée réelle), il faut communiquer avec le médecin (cf. plan SAED). La prise en charge des problèmes posés prime sur le reste.

Dans le même temps, il faut comprendre ce qui s'est passé. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une erreur simple :

-erreur lors de la préparation de la seringue ;
-erreur lors de la programmation du pousse-seringue ;
-erreur de prescription ou prescription ambiguë.

Quelques fois, on ne retrouve pas d'erreur, et on s'oriente vers un problème dans le fonctionnement de l'appareil. Il faut le mettre de côté, et à mon avis tenter de reproduire le problème. Au moindre doute, l'appareil sera examiné par le service technique compétent.

Il faut identifier les personnes impliquées, pas dans un objectif de sanction, mais pour obtenir les renseignements nécessaires à la compréhension du problème.

À distance, il me semble qu'il serait opportun d'organiser un compte-rendu d'expérience ou d'une façon générale une réunion pour discuter du problème, à froid et de façon anonyme.
Yves Benisty
 
Messages: 2126
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

PrécédenteSuivante

Retourner vers Préparation du concours d'entrée

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité