Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Vous préparez ce satané concours d'entrée, vous avez besoin d'aide, de conseils, ou d'avis ? Venez poser vos questions ici....

Modérateur: Marc

Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Serwaa91 » 04 Avr 2018, 17:04

Bonjour je vous propose un topique entraînements pour les oraux .
Je mettrai les différents sujets qui ont été exposés à différentes villes. :bravo:
Dernière édition par Serwaa91 le 04 Avr 2018, 22:30, édité 1 fois.
Serwaa91
 
Messages: 103
Inscription: 16 Juin 2017, 07:03
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: EIA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Floulu » 04 Avr 2018, 18:22

Par rapport à la définition du sepsis et choc septique : http://legazier.com/sepsis-3/

Du coup, après ton hypothèse de sepsis tu peux rajouter une petite définition !
Sinon, chronologiquement, tu dis que c'est une urgence médicale puis tu présentes ta prise en charge en parlant en premier des prélèvements (mauvaise priorisation) alors qu'en plus dans le détail de ta prise en charge tu commences bien par le traitement symptomatique !

Appel du médecin : j'imagine que tu explicites à l'oral (grade, service, patiente, chambre...).

"Mise sous monitorage" : lequel ? avec quel scope ?

"Oxygénation tissulaire en oxygène" : redondant.
Tu expliques l'intérêt de la mise sous oxygène au MHC, mais du coup : ça sert à quoi de surélever les jambes ?

Voie d'abord : plutôt deux VVP si possible, on peut préciser le calibre.
Tu cites les amines donc on pourrait te demander ce qui pourrait être utilisé.

Quel est l'intérêt de la mesure de l'hémoglobine ?
Glycémie bof... enfin, vu le tableau c'est pas une nécessité sur l'instant.

Bien citer les hémocultures. Rajouter les lactates à visée diagnostic (cf lien) et pour évaluer le retentissement du choc. Et créatinémie en plus je dirais.

(Edit: Citer l'expansion volémique dans le paragraphe sur la fonction respiratoire n'est pas idéal.)

Surveillance diurèse : moui mais du coup sondage pas sondage ?

Par rapport à l'administration du paracétamol, tu dis que tu veilles aux effets secondaires ? C'est à dire ?
Et puis dans quel cas ? Si la patiente est hypothermique du coup il se passe quoi ?

Pour le glasgow tu donnes une valeur mais il n'y en a pas pour le reste : pression artérielle (critique et attendue), idem fréquence cardiaque, température, saturation pulsée en oxygène...

Voiloù, d'autres apporteront peut-être des réponses supplémentaires :)
Floulu
 
Messages: 32
Inscription: 12 Déc 2016, 18:30
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: EIA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude BZH44 » 04 Avr 2018, 21:00

Bonsoir,

Je ne vais pas être très agréable mais je trouve ta prise en charge peu précise. Tes actions et tes surveillances sont peu détaillées par contre tu te lances dans une prise en charge médicale avec pour moi des erreurs. Les corticoïdes ????, le test de Allen et j'en passe.
Si tu travaillais en école vétérinaire tu aurais précisé que tu caresses le chat ou le chien pour le rassurer là pas un môt pour le patient. Même au bloc on parle aux patients, l'accueil est un moment extrèmement important trop souvent négligé.
Sinon j'espère que tu n'attends pas la prescription du médecin pour administrer de l'oxygène à un patient hypoxique.

Bon courage pour la suite
BZH44
 
Messages: 6
Inscription: 18 Mar 2018, 10:49
Année de diplôme IADE: 2015
Poste occupé actuellement: iade

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude BZH44 » 04 Avr 2018, 21:04

Le score de Glasgow normalement c'est pour les traumatisés crâniens, un patient en coma hypoglycémique à un Glasgow à 3 et pourtant on ne l'intube pas.
BZH44
 
Messages: 6
Inscription: 18 Mar 2018, 10:49
Année de diplôme IADE: 2015
Poste occupé actuellement: iade

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Serwaa91 » 04 Avr 2018, 22:24

Merci pour vos remarques ce sujet. je vais exposer d'autres sujets et les bosser au maximum
Serwaa91
 
Messages: 103
Inscription: 16 Juin 2017, 07:03
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: EIA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Pachou » 04 Avr 2018, 22:48

Je ne vois pas ta présentation Serwaa91
Pachou
 
Messages: 10
Inscription: 24 Fév 2017, 23:11
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE REA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Serwaa91 » 05 Avr 2018, 00:06

Oui je l'ai effacé car présentation désastreuse, je vais m'appliquer et la retravailler. Demain je posterai un autre sujet.
Serwaa91
 
Messages: 103
Inscription: 16 Juin 2017, 07:03
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: EIA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude BZH44 » 05 Avr 2018, 18:15

Il ne faut pas tout jeter mais il faut être précis et surtout ne pas s'éparpiller.
Attention de ne pas donner au jury le bâton pour faire battre. Par exemple pour les corticoides le jury ne va pas te rater.
BZH44
 
Messages: 6
Inscription: 18 Mar 2018, 10:49
Année de diplôme IADE: 2015
Poste occupé actuellement: iade

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude MadMax » 08 Avr 2018, 12:11

Bonjour,

Je me permet de mettre un sujet pour s'entrainer:

Vous êtes infirmier(e) en SSPI. Vous recevez une patiente Mme X, 55 ans pour surveillance après lobectomie supérieure droite par thoracotomie. Elle a comme traitement habituel un bêtabloquant. Elle est porteuse d’un drain thoracique, d’un cathéter péridural thoracique, d’un cathéter artériel en radial gauche.
Décrivez votre accueil et prise en charge.
Trente minutes après son arrivée, madame X est en arrêt cardio-respiratoire.
Exposez votre prise en charge? Quelles sont les étiologies possibles ? Quelle est la conduite à tenir en regard?

Ma prise en charge:
Je reçois dans le service de SSPI une patiente de 55 ans opérée d'une lobectomie supérieure droite par thoracotomie. La Lobectomie est le fait d'enlever une partie du poumon. La patiente est sous Béta Bloquant, à son arrivée la patiente est porteuse d'un drain thoracique, d'un cathéter péridural thoracique, d'un cathéter artériel en radial gauche.
Lors de notre prise en charge, nous surveillerons la douleur de la patiente, le risque hémorragique, le risque infectieux, le risque thrombo embolique

Installation de la patiente en salle de SSPI, salle au préalable vérifiée, matériel en place, chariot d'urgence vérifié selon protocole du service, emplacement connu, aspi fonctionnelle, manomètre O2 égalment vérifié.
Avec l'aide de l'aide soignante, nous nous présentons et nous installons la patiente correctement dans son lit : pas de tension sur le drain thoracique, sur le cathéter péridural et cathéter artériel.
Installer la patiente en décubitus dorsale,
Vérifier identification de la patiente, la rassurer.
Si O2 : brancher la patiente au manomètre O2
Vérification bullage et aspi douce pour le drain thoracique.
Faire le Zéro du cathéter artériel une fois la patiente installée.
Surveillance scopique
Avertir le médecin de l'arrivée de la patiente.

Surveillance Cardio :
La patiente est scopée; il y aura une surveillance continue de sa TA grâce au KTA.
Surveillance de son pouls : patiente sous Bêta bloquant (ne l'a peut être pas pris car à jeun). + Surveillance du risque d'hémorragie (hypotension, tachycardie)
Marbrure ?

Surveillance Neuro : vérifier et évaluer état de conscience de la patiente, surveiller son réveil, communiquer avec elle, La patiente est elle orientée ? Cohérente ? Mobilisation des membres à la demande ? Ouverture des yeux spontanée ?

Surveillance Respi :
Surveillance de la saturation en oxygène + Fréquence respiratoire. Opération d'une lobectomie, surveillance importante. Vérifier si pas de désaturation et FR adaptée.
Cyanose ?

Surveillance Hémorragique : saignement au niveau du train tho ? Pansement propre ?

Surveillance Risque Infectieux : Vérifier les points de ponction : rougeur ? Chaleur ? Oedème ? + Vérification de la température.

Surveillance douleur : Evaluation de la douleur avec une échelle adaptée à la compréhension de la patiente.


Sur PM :
Mettre antalgique à la patiente, évaluation de sa douleur, réévaluer après antalgique. Surveillance des ES du médicament.


30 min après : la patiente est en arrêt cardio-respi :

Appel à l'aide, renfort soignant + appel médecin,
Approcher chariot d'urgence
mettre patiente sur plan dur,
commencer massage cardiaque
mettre en place les patchs + relier au défibrillateur pour analyse du rythme.
Ventiler la patiente. (30 compressions, 2 insufflations)
Préparer Adrénaline et Cordarone

Préparation du matériel d'intubation


Les étiologies possibles sont :
Péricardite, pneumothorax compressif, IDM, EP, Dissection

Si péricardite : Mise en place antibiotiques selon PM

Si Pneumothorax compressif : préparer matériel pour exsufflasion

Si IDM : Préparer HBPM, anti-agrégant plaquettaire, préparer patiente pour une coronarographie. Mise en place EMLA sur artère radial droite, + Dépilation pli de l'aine droit et gauche accès artère fémorale.

Si EP : préparer Héparine

Si Dissection : passage au bloc en urgence.

Pour conclure, tous les actes et les prises en charge seront notés dans le dossier de la patiente pour effectuer des transmissions de qualités. La patiente sera par la suite surveillée en réanimation.



J'ai trouvé le sujet très long, j'ai certainement du oublier beaucoup de choses.... J'attend vos remarques pour une meilleure prise en charge. Merci par avance.
MadMax
 
Messages: 4
Inscription: 08 Avr 2018, 11:13
Année de diplôme IADE: 0

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude BoingBoing » 08 Avr 2018, 15:25

Dans la prise en charge initiale parler de la prise de transmissions de l'équipe du bloc pour avoir connaissance des antécédents pertinents (pourquoi est-elle sous bétabloquants ?) et des incidents per-opératoires, s'il y'en a eu. Ca permet aussi de connaître l'analgésie qui a été débutée (souvent) en per-opératoire.
Dans les surveillance en post-opératoire, on surveille aussi les surveillances des effets indésirables des traitements ; notamment les nausées-vomissements.

Parmi les étiologies possibles je citerais aussi l'intoxication aux anesthésiques locaux. La patiente est porteuse d'un cathéter de péridurale, on ne sait pas de quand date la dernière injection ou s'il y a une perfusion continue; le cathéter peut bouger et la résorption des produits par péridurale peut être un peu aléatoire, donc on n'est pas à l'abri d'un passage IV/résorption systémique.

Dans les signes pathognomoniques d'une intoxication aux anesthésiques locaux il y a le goût métallique dans la bouche et les paresthésies péribuccales, diplopie... jusqu'aux convulsions & coma. Au niveau des signes cardiaques il y a la tachycardie / HTA (secondaire à une activation sympathique secondaire à la toxicité neuro), des troubles de la conduction et la contractilité.
La prise en charge d'un surdosage aux AL nécessite un traitement spécifique (une émulsion lipidique qui capte et neutralise les AL), mais c'est un chapitre à part qui nécessiterait du temps à développer, donc je pense qu'on ne vous en voudra pas si vous ne connaissez pas. Avant de passer à l'école, je ne le savais pas, et je bossais en cardio où on injectait du Xylocard IVSE.... sans jamais avoir été formé sur les signes d'intoxication aux AL ni sur la réanimation spécifique.

Pour les causes réversibles d'un ACR, j'aime bien penser 4H + 4T (le nombre de H et T varie selon les sources donc j'ai mis les supplémentaires aussi) pour balayer large :

Hypovolémie = vraie (hémorragie) ou relative (choc avec vasoplégie)
Hypoxie = arrêt hypoxique, que ça soit par obstruction VAS, curarisation résiduelle & hypoventilation, laryngospasme...etc
Hyper/hypokaliémie = fonction rénale de la patiente ? qu'a-t-elle reçu en per-op ? // ça vaut aussi pour tout un tas de possibles couacs métaboliques
Hypothermie = problème fréquent en per et post-opératoire +++

(En option : ion Hydrogène = une acidose / alcalose majeure ayant diverses causes)

Et pour les T :
Toxique = donc potentiellement intox aux AL mais ça peut être (dans un autre cas) intoxication à un autre cardiotrope, CO2, cyanure..etc...
Thrombotique = IdM ou embolie pulmonaire
PneumoThorax (le drain a-t-il bougé ? bulle-t-il, est-il toujours aspiratif ?)
Tamponnade

(+/- Traumatique = pas vraiment applicable dans ce cas-là)
BoingBoing
 
Messages: 186
Inscription: 27 Juil 2016, 20:01
Année de diplôme IADE: 2018
Poste occupé actuellement: Je fais les pleins

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Serwaa91 » 08 Avr 2018, 17:41

WHOUAA merci beaucoup, Boing boing
Serwaa91
 
Messages: 103
Inscription: 16 Juin 2017, 07:03
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: EIA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Serwaa91 » 08 Avr 2018, 17:53

Je souhaiterai avoir vos avis sur ce sujet. J'ai tenu compte de vos remarques la dernière fois et je vous en remercie encore. ( désolée de mes fautes d'orthographes)


Saint germain: jeune homme 20 ans, fracture fémur + TC suite à chute de snowboard. Seul ATCD asthme soulagé par ventoline 3/4 fois par an. Vous êtes IDE en chir ortho, expliquez sa prise en charge de retour de bloc, pour une ostéosynthèse du fémur.
Il a un PSE Acupan, PCA morphine, Lovenox a 22h.

A 19h difficultés respiratoires, quelle étiologie ? Que faites vous ?


Saint germain: jeune homme 20 ans, fracture fémur + TC suite à chute de snowboard. Seul ATCD asthme soulagé par ventoline 3/4 fois par an. Vous êtes IDE en chir ortho, expliquez sa prise en charge de retour de bloc, pour une ostéosynthèse du fémur.
Il a un PSE Acupan, PCA morphine, Lovenox a 22h.

A 19h difficultés respiratoires, quelle étiologie ? Que faites vous ?

INTRODUCTION:
Mr X 20 ans, hospitalisé en chirurgie orthopédique pour une ostéosynthèse du fémur suite à une chute
l’ostéosynthèse et la réunion de deux os fracturée liée à une fracture par un matériel orthopédique
Il présente comme antécédent un asthme qui est un trouble ventilatoire obstructif pour lequel il est traité pas ventoline.
Notre prise en charge tiendra compte du problème potentiel de douleur, du risque hémorragique, risque infectieux, thrombo embolique.
Les traitements seront planifiés et organisés

ACCUEIL
Il se fera en collaboration avec l'aide soignante afin d'être organisés
chambre prête( pied à perfusion, PSE du service fonctionnelle, arceau prêt, chambre propre)
on accueil, le rassure, se présente, vérifie bracelet identification
aide à l'installation en position demi assise pour favoriser la ventilation
jambe légèrement surélevée afin de favoriser le retour veineux
mise en place d'un arceau pour éviter le poids des couverture et commande (d'un matelas anti escarre) :samantha: je pense que j'exagère là.....
aménager son environnement ( sonnette à portée de main et affaires personnels
vérification et branchement des dispositifs
VVP fonctionnelle, perméable, reflux, point de ponction non inflammatoire
PCA: nombres de demandes et verifier si c'est sur une voie dédiées la programmation en corrélation avec la PM, PSE accupan au bon débit
vérification que les PM soient conformes à ce que le patient a.
Dossier a jour, personne de confiance et personne à prévenir également, Histoire de la maladie
prise de constantes et mes surveillances initiales

neuro: patient conscient, propos cohérent, patient non somnolent ( PCA)

respi: ( en lien avec le risque hemo, son ATCD d'asthme et sa PCA) FR: rythme, amplitude, mesure SPO2
coloration des téguments pas de présence de cyanose au niveau des muqueuses et extrémités, sueur

cardio circulatoire: au vu du risque hémorragique PA: a la recherche d'une hypotension, Pouls d'une tachycardie ce qui objectivera d'une hypovolémie

Coloration cutanée: Paleur des conjonctives, cutanée , allongement du temps de coloration cutanée
Température: hypothermie ou hyperthermie en lien avec risque infectieux ( matériel orthopédique)

Douleur: est il douloureux la localisation, échelle adaptée au niveau de compréhension du patient EVS, EVA,EN, PCA le nombres de demandent effectuées, lui expliquer de nouveau le fonctionnement

Ostéosynthèse:pansement propre pas de saignements extériorisé pansement occlusif, membre légèrement surélevé en prévention du risque thrombo embolique, favoriser le retour veineux
sur PM ATC , surveiller efficacité (sur pm biologique anti Xa, et plaquette risque thrombopénie,), surveiller effets secondaires ( gingivorragie, épistaxis, hématome, varier les site d'injection)

LA PEC URGENTE
Ce tableau m’évoque plusieurs diagnostiques différentiels
- asthme au vu de ses antécédents
- risque hémorragique du fait de l'opération orthopédique
- Surdosage en morphine du fait de sa PCA

On appel le médecin en urgence
Chariot d'urgence: que je sais vérifié, scellé, contenant les traitements d'urgences, le defib, aspi fonctionnelle, plateau IOT prêt
l'urgence se fera en collaboration afin d'optimiser la prise en charge
arrêt de la PCA de morphine, veille au maintient de la VVP que je sais fonctionnelle et permeable
demi assis MHC afin d'améliorer l'oxygénation tissulaire
sous surveillance HDM:
Neuro: stimuler, est il conscient, agité, confus, désorienté
respi: FR le rythme, amplitude est il polypnéique?
SPO2 desature t'il?
coloration des téguments recherche de cyanose au niveau des muqueuses et extrémités signe hypoxie, sueur ? signe hypercapnie, présente til des marbrures au niveau des genoux?
Cardio circulatoire: Le pouls, la PA à la recherche d'une hypovolémie
pansement: est il propre? est ce qu'il y a un saignement extériorisé ? un hématome

Sur prescription médicale:
un bilan biologique: NFS, PLAQUETTE( est ce une anémie?)
un hemoglobinémie par micro méthode, une glycémie (Je sèche là lol)
un gaz du sang afin de voir si il y a un retentissement respiratoire: une hypoxémie, une hypercapnie

Disposer du naloxone en cas de surdosage
preparer le traitement de asthme en attente de la PM et décision médicale
( aérosol en première intention avec des bronchodilatateurs brycanil, atrovent salbutamol)

En conclusion: Notre prise en charge sera retranscrite sur le dossier de soins et de manière orale. Notre surveillance sera rapprochée du faite de cette épisode de détresse respiratoire.
Serwaa91
 
Messages: 103
Inscription: 16 Juin 2017, 07:03
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: EIA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude MadMax » 08 Avr 2018, 20:01

Merci beaucoup BoingBoing pour toutes ces précisions.
Je n'avais pas du tout notion des signes d'intoxication aux AL et de la surveillance du cathéter péridural.
Et merci pour les 4T, 4H ;)
MadMax
 
Messages: 4
Inscription: 08 Avr 2018, 11:13
Année de diplôme IADE: 0

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude BoingBoing » 08 Avr 2018, 20:27

Ah oui et j'ai oublié mais bien sur dans l'installation postop en SSPI c'est pas mal de parler de la surveillance de la péridurale ; il y a un document synthétique mais assez bien fait ici.
BoingBoing
 
Messages: 186
Inscription: 27 Juil 2016, 20:01
Année de diplôme IADE: 2018
Poste occupé actuellement: Je fais les pleins

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Floulu » 08 Avr 2018, 20:28

Serwaa91 a écrit:neuro: patient conscient, propos cohérent, patient non somnolent ( PCA)...

Et la surveillance liée au TC aussi ! :)
Serwaa91 a écrit:cardio circulatoire: au vu du risque hémorragique PA: a la recherche d'une hypotension, Pouls d'une tachycardie ce qui objectivera d'une hypovolémie

Toujours garder en tête que le jury peut parfois demander les valeurs, notamment si le cas clinique amène à une surveillance avec le réglage d'alarmes.
Serwaa91 a écrit:Ostéosynthèse:pansement propre pas de saignements extériorisé pansement occlusif...

Il peut y avoir un redon aussi.

Serwaa91 a écrit:LA PEC URGENTE
Ce tableau m’évoque plusieurs diagnostiques différentiels
- asthme au vu de ses antécédents
- risque hémorragique du fait de l'opération orthopédique
- Surdosage en morphine du fait de sa PCA

Alors, pour le deuxième item, un risque n'est pas un diagnostic ! Et au vu du seul signe proposé (difficultés respiratoires), l'hypovolémie pourrait être remplacé : quelle pathologie obstructive, en lien avec la chirurgie, pourrait entraîner une détresse respiratoire ?

Serwaa91 a écrit:une glycémie...

Ahhh, la fameuse :-D
Mais nan, toujours pas !
Floulu
 
Messages: 32
Inscription: 12 Déc 2016, 18:30
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: EIA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Serwaa91 » 08 Avr 2018, 21:24

Merci beaucoup floulu pour ta réponse et de ton aide.
L'autre pathologie obstructif je pense à EP
Serwaa91
 
Messages: 103
Inscription: 16 Juin 2017, 07:03
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: EIA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude idesspi » 08 Avr 2018, 21:51

Je me lance avec un autre sujet à vous de me dire ce que vous en pensez... Merci beaucoup....



Sujet :
Infirmier(e) en service de chirurgie, vous avez en charge 2 patients opérés d'une prothèse totale de hanche à J+1.
Vous avez mis en place sur prescription médicale, un PSE d'héparine à Mr X et un PSE d'insuline à Mr Y.
A la relève,vous vous apercevez que vous avez confondu les 2 patients.
Quelle est votre attitude?


Le sujet traite d’une erreur d’administration médicamenteuse entre 2 patient à J1 d’une Pose de prothèse totale de hanche.
L’insuline est un médicament utilisé dans le traitement des hyperglycémie et dans le traitement du Diabète. C’est un traitement hypoglycémiant.
L’héparine est un traitement anti-coagulant utilisé dans le traitement et la prévention des maladies thromboembolique (formation de thrombus obstruant les vaisseaux)

Attitude à adopter :

Arrêter les traitements chez les 2 patients.
Prévenir le médecin.
Prévenir les patients et les rassurer sur la suite de la prise en charge.

Chez le patient ayant eu l’insuline par erreur :
Réaliser une glycémie immédiatement, puis surveillance glycémique rapprochée durant les prochaines heures.
Surveillance des signes d’apparition d’une hypoglycémie : mains moites, sueurs, paleurs, nausées, vertiges, tachycardie (action également hypokaliémieliémiante de la glycémie pouvant provoquer une tachycardie)
Surveillance de l’état de conscience du patient : risque de coma hypoglycémique lié à l’administration d’insuline.
S’assurer de la perméabilité de la voie veineuse si besoin de passer du G30 en urgence.
Surveillance hémodynamique du patient.
Réalisation d’un bilan sanguin avec:
Activité AntiXa et Héparinémie pour voir si le traitement qu’il devait avoir au départ est encore efficace
Glycémie pour le risque d’hypoglycémie
Ionogramme : vérification de la kaliémie (risque d’hypokaliémie avec l’insuline)
Ce patient aurait du avoir de l’héparine donc surveillance du risque thromboembolique :
Douleur, chaleur, rougeur, oedème du mollet. Douleur à la dorsiflexion du pied.
Surveiller le risque d’apparition d’embolie pulmonaire si migration d’un embole (dyspnée, tachycardie, toux sèche).
Puis administration de l’héparine après accord du médecin

Chez le patient ayant eu l’héparine par erreur :
Risque hémorragique :
Surveillance de l’apparition de saignement extériorisé au Niveau de la cicatrice ou de drains si présent.
Surveillance d’epistaxis, gingivorragies.
Risque de saignement interne avec possible choc hémorragique (hypotension, tachycardie, pâleur des conjonctives, cyanose, oligo-anurie, hypoxie)
Surveillance hémodynamique rapprochée du patient, hémocue.
Surveiller la perméabilité de la VVP si besoin d’administrer traitement en urgence.
Vérifier la présence et la validité de la carte de groupe et RAI si besoin.
Vérifier la disponibilité de sulfate de protamine (antidote de l’héparine)
Le traitement par insuline n’a pas été administré donc surveillance de la glycémie car risque d’hyperglycémie voir d’acide-cétose. Administration d’insuline fonction de la glycémie et après accord médical.
Réalisation d’un bilan sanguin avec : hémoglobine, glycémie, héparinémie, activité antiXa.


Pour terminer :
Réaliser une feuille de survenue d’évenement indésirable concernant l’administration médicamenteuse.
Réaliser des transmission écrites et orales complètes
Prévenir la cadre du service.
idesspi
 
Messages: 50
Inscription: 18 Nov 2017, 17:05
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE SSPI/EIA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Twizz » 09 Avr 2018, 09:30

Serwaa91 a écrit:Merci beaucoup floulu pour ta réponse et de ton aide.
L'autre pathologie obstructif je pense à EP


Il faut non seulement y penser, mais la citer!!! C'est une complication majeure de la chirurgie orthopédique!
Twizz
 
Messages: 38
Inscription: 04 Avr 2016, 15:48
Localisation: Wild wild west...
Année de diplôme IADE: 2018
Poste occupé actuellement: IADE

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Serwaa91 » 13 Avr 2018, 17:15

Bonjour, voici un sujet d le problème c'est qu'ils évoquent directement le choc septique alors qu'il n'y a pas d'autres infos sur la PA qui est inférieure à 90mmhg ou l'utilisation de vasopresseur du faite que ça soit un choc septique.... car la c'est un Sepsis du coup... j'ai peur de donner la définition est de pas tenir compte du sujet et de m'aventurer sur un terrain glissant en parlant de vasopresseurs etc..
(je m'excuse par avance des fautes d'orthographes)

SUJET
Vous avez en charge madame C 72 ans hospitalisé en service de médecine pour érysipèle. Ce matin elle est retrouvée marbrée cyanose et en sueur tachycarde et Hypertendue.
le médecin évoque à choc septique

1) préciser les signes qui permettent de le suspecter
les signes à suspecter sont: le point d’appel infectieux: érysipèle, elle est tachycarde et hypotendue = du fait de la vasoplégie en lien avec la réaction inflammatoire entraînant une altération de la perfusion tissulaire ce qui explique l’hypovolémie, tachycardie qui est un mécanisme de compensation afin de compenser l'hypovolémie en distribuant le débit cardiaque vers des territoires essentiels et auto régulés
2) Votre prise en charge sur les 2 premières heures
introduction:
Madame C 72 hospitalisée en med interne suite à un érysipèle
qui est une hypodermite infectieuse et se manifestant particulièrement sur les membres inférieurs
présente comme signes cliniques: marbrures, cyanose, sueur
présente comme signes paracliniques: elle est hypotendue, tachycarde, en sueur, cyanosée
le médecin évoque un choc septique: altération de la perfusion tissulaire liée à une réaction inflammatoire consécutive à un agent pathogène
c’est une urgence vitale
objectif de prise en charge sont: effectués tous les prélèvements infectieux afin de traiter infection, restaurer la volémie et favoriser l’hématose par une bonne oxygénation tissulaire

Prise en charge:
appel du médecin
travail en collaboration AS/IDE
rapprocher le chariot d’urgence que je sais fonctionnel, avec traitements d’urgences, aspi fonctionnelle, matériel intubation et ventilation prêt, defib prêt
je rassure la patiente et lui explique
installation en sécurité, en déclive buste légèrement surélevé à 30°afin de favoriser le retour veineux, nous tiendrons compte de sa tolérance clinique sinon installation demi assise
mise d’un Masque à haute concentration afin d’améliorer oxygénation tissulaire
mise sous surveillance HDM rapprochée en veillant à paramétrer les alarmes: ( mes surveillances sont fait simultanément que ma prise en charge puisque je travaille en collaboration)
surveillance neuro: est elle agitée, désorientée, somnolente, réponse à l’ouverture des yeux?, réponse verbal? réponse motrice?
Cause: risque hypoperfusion cérébrale du fait de l'hypovolémie liée à la vasoplégie
surveillance respi: FR: rythme, amplitude, SP02 évaluer
coloration des téguments
cyanose lèvres et extrémité signes d’hypoxie, sueur un des risques d’hypercapnie, marbrure commençant par les genoux, extrémités froides, allongement du temps de recoloration cutanée
surveillance cardio circulatoire: objectif de PAM à 65mmhg en dessous prévenir le médecin
PA: évaluer l'hypovolémie
pouls: évaluer la tachycardie de compensation

surveillance thermie: hypothermie/hyperthermie évaluer découvrir si hyper
surveillance diurèse: monitorer la diurèse l'aspect, couleur, odeur
si oligo anurie témoigne d’une hypoperfusion rénal
Surveillance érysipèle: écoulement purulent? plaie nécrosée? oedeme du menbre ?fibrineuse? montrer au médecin délimiter pour voir evolution
membre chaud? froid? pouls pédieux?
arceau pour éviter le poids des couverture, menbre surrélevé pour favoriser retour veineux
Douleur: échelle adaptée niveau de compréhension, localisation de la douleur
Rassurer la patiente, lui expliquer
Les éléments de surveillances seront retranscrits sur le dossier, pour la continuité des soins et en voir l'évolution

Sur PM Bilan sang : HEMOC, VS, PCT, NFS, PLAQUETTE, CRP
iono sang
BU, ECBU, prélèvements locaux au niveau de la plaie
Sur PM débuter l’antibiothérapie en veillant bien à ce qu’il n'y a pas d’allergies
vérifier si RAI et GROUPE à jour
GDS sur PM pour objectiver d’une hypoxémie, hypercapnie une lactatémie, effectuer le test allen juste avant
sur PM 2 VVP pour expansion volémique
VVP de gros calibre dans la mesure du possible (18 gauges ou 20 gauges) car en état de choc
sur PM débuter le remplissage avec un cristalloïde en première intention, surveillance sur le retentissement HDM ( répond tell au remplissage? le pouls se normalise t il?reprise d’une diurèse?)
En cas d’échec de remplissage, sur décision médicale décidera d'une autre stratégie médicale j'ai le chariot d'urgence à proximité avec ( drogues d'urgences, KTA, KTC)
Sur PM pansement réfection de manière aseptique après que le médecin l’ai vu

Conclusion:
transmission écrites et orale
à court terme si la patiente se dégrade sur le plan HDM sera probablement transférée en réanimation médicale pour avoir une surveillance médicale rapprochée
rassurer, expliquer et instaurer une relation de confiance
Dernière édition par Serwaa91 le 03 Mai 2019, 18:21, édité 1 fois.
Serwaa91
 
Messages: 103
Inscription: 16 Juin 2017, 07:03
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: EIA

Re: Oraux 2018 point d'entrainement pour les plus motivés

Message non lude Yves Benisty » 15 Avr 2018, 18:58

Serwaa91 a écrit:Saint germain: jeune homme 20 ans, fracture fémur + TC suite à chute de snowboard. Seul ATCD asthme soulagé par ventoline 3/4 fois par an. Vous êtes IDE en chir ortho, expliquez sa prise en charge de retour de bloc, pour une ostéosynthèse du fémur.
Il a un PSE Acupan, PCA morphine, Lovenox a 22h.

A 19h difficultés respiratoires, quelle étiologie ? Que faites vous ?

Bonjour,

Certains points vont vous paraître être du détail, mais... Le Diable se niche dans les détails... Et c'est un concours : il ne suffit pas d'être bon, il faut être meilleur que les autres.

Le mot « étiologie » est malheureusement très souvent employé comme synonyme de « cause » (pour faire plus savant). L'étiologie, c'est l'étude de la cause. Par exemple, l'étiologie des crises convulsives retrouve un grand nombre de causes que l'on peut classer en sept grandes familles (je vous laisse chercher, mais c'est un autre sujet).

La difficulté de ce sujet vient de l'imprécision des données : « difficultés respiratoires », c'est quoi ? On ne sait même pas si le patient s'en plaint.
Serwaa91 a écrit:l’ostéosynthèse et la réunion de deux os fracturée liée à une fracture par un matériel orthopédique

Euh...
Serwaa91 a écrit:aide à l'installation en position demi assise pour favoriser la ventilation
jambe légèrement surélevée afin de favoriser le retour veineux

Je suis d'accord, mais il faudrait ajouter un truc du genre « en tenant compte de ce que le patient souhaite ».
Serwaa91 a écrit:PCA: nombres de demandes et verifier si c'est sur une voie dédiées la programmation en corrélation avec la PM, PSE accupan au bon débit
vérification que les PM soient conformes à ce que le patient a.

Attention aux abréviations : si vous les écrivez sur votre brouillon, vous aurez tendance à les dire à l'oral.

On ne vérifie pas que les prescriptions médicales sont conformes à ce qu'on fait, on vérifie que ce qu'on fait est conforme aux prescriptions médicales. Et on évalue les effets des prescriptions.
Serwaa91 a écrit:prise de constantes

paramètres vitaux (les constantes ne le sont pas).
Serwaa91 a écrit:neuro: patient conscient, propos cohérent, patient non somnolent ( PCA)

Si vous citez la PCA (ou mieux, l'analgésie contrôlée par le patient) comme raison de surveiller l'état de conscience, vous donnez des bâtons pour vous faire battre (ou des verges pour vous faire mettre). Ce patient a eu un traumatisme crânien, ça fait une autre raison de surveiller son état de conscience. Et il a bénéficié d'une anesthésie générale, encore une autre raison.
Serwaa91 a écrit:respi: ( en lien avec le risque hemo

Je ne comprends pas.
Serwaa91 a écrit:cardio circulatoire: au vu du risque hémorragique PA: a la recherche d'une hypotension, Pouls d'une tachycardie ce qui objectivera d'une hypovolémie

Objectivera, comme vous y allez... Il y a plein de raisons d'être tachycarde, et entre autres la douleur. Quant à l'hypotension, selon vous, il faudrait que ce jeune homme ait perdu quelle part (en %) de sa masse sanguine pour que sa pression artérielle systolique soit inférieure à 90 mmHg ?
Serwaa91 a écrit:allongement du temps de coloration cutanée

Je ne sais pas ce que c'est.

Plus simple : surveiller le pansement et les drainages.
Serwaa91 a écrit:Température: hypothermie ou hyperthermie en lien avec risque infectieux ( matériel orthopédique)

S'il fait une infection postopératoire liée au matériel orthopédique, ça n'est pas dans les heures qui suivent le bloc opératoire qu'il sera fiévreux.
Serwaa91 a écrit:sur PM ATC

jargon
Serwaa91 a écrit:surveiller efficacité (sur pm biologique anti Xa, et plaquette risque thrombopénie,), surveiller effets secondaires ( gingivorragie, épistaxis, hématome, varier les site d'injection)

L'injection d'enoxaparine est prévue pour 22 h. Il en aura peut-être une pendant son séjour en salle de surveillance post-interventionnelle. Alors, le dosage de l'Anti-Xa et le changement de site d'injection...
Serwaa91 a écrit:Ce tableau m’évoque plusieurs diagnostiques différentiels

Si vous ne maitrisez pas une expression, ne l'utilisez pas. Je vous laisse chercher ce qu'est un diagnostic différentiel.
Serwaa91 a écrit:- risque hémorragique du fait de l'opération orthopédique

En dehors du mot « risque » qui a déjà été souligné... Si je suis le jury, je vous demande par quels mécanismes et dans quels cas une hémorragie peut provoquer des difficultés respiratoires.
Serwaa91 a écrit:- Surdosage en morphine du fait de sa PCA

La description est très imprécise (« difficultés respiratoires ») mais évoque plutôt une plainte du patient. En cas de surdosage en morphine (ça existe, même si c'est très improbable si la prescription est appliquée), est-ce que le patient va se plaindre d'une difficulté à respirer ?
Serwaa91 a écrit:On appel le médecin en urgence

Il pourrait être intéressant de formuler ce que vous dites au médecin. J'ai proposé un schéma sur un autre post récent.
Serwaa91 a écrit:demi assis MHC afin d'améliorer l'oxygénation tissulaire

Pourriez-vous détailler vos actions relative à la mise sous oxygénothérapie de ce patient ?
Serwaa91 a écrit:sous surveillance HDM

Je ne sais pas ce que c'est.
Serwaa91 a écrit:Neuro: stimuler, est il conscient, agité, confus, désorienté
respi: FR le rythme, amplitude est il polypnéique?
SPO2 desature t'il?

C'est adapté, mais je pose une question : à quel moment doit avoir lieu l'évaluation ? Avant ou après l'appel du médecin ? Même si bien entendu elle se poursuit.
Serwaa91 a écrit:Sur prescription médicale:
un bilan biologique: NFS, PLAQUETTE( est ce une anémie?)

Quel examen réalisable sans prescription (rôle propre) pourrait vous renseigner très rapidement sur l'anémie ?
Serwaa91 a écrit:un hemoglobinémie par micro méthode, une glycémie

Ben voilà.
Serwaa91 a écrit:un gaz du sang afin de voir si il y a un retentissement respiratoire: une hypoxémie, une hypercapnie

À votre place, je ne m'engagerais pas dans « retentissement ». Suivant le diagnostic, la cause deviendra la conséquence...

Il manque un diagnostic tout à fait envisageable, l'embolie pulmonaire.
Yves Benisty
 
Messages: 2126
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Suivante

Retourner vers Préparation du concours d'entrée

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron