Ventoline sur patient ventillé (Sonde, Masque Laryngé, Igel

Venez partager ici vos petits trucs quotidiens pour se faciliter la vie

Ventoline sur patient ventillé (Sonde, Masque Laryngé, Igel

Message non lude manube » 01 Avr 2012, 08:27

On a tous essayé de mettre une bouffée de ventoline dans une sonde... Bien galère et 80% du produit se retrouve dans l'air de la salle...

Un petit truc : retirez la cartouche de ventoline de l'inhalateur, mettez la cartouche dans une seringue de 50/60cc, remettez le piston de la seringue en place et appuyez sur le piston pour envoyer votre bouffée de ventoline directement dans la sonde!
manube
 
Messages: 9
Inscription: 09 Avr 2005, 13:49
Localisation: Ile de la Réunion

Re: Ventoline sur patient ventillé (Sonde, Masque Laryngé, I

Message non lude Bansky » 25 Mai 2019, 18:11

Bonjour à tous,

Je serai volontairement provocateur pour interpeller sur nos pratiques (sous-entendu Manube j'ai déjà pratiqué X fois cette technique...mais je la critique...lisez donc)

Effectivement, il n'est pas aisé d'administrer des bouffées de salbutamol dans une sonde d'intubation. Et pour cause, ce n'est pas fait pour ça.

Les règles d'utilisation d'un aérosol doseur type ventoline stipulent :
- de secouer le flacon
- d'expirer normalement jusqu'en fin de VRE
- de commencer une inspiration normale
- d'activer l'aérosol doseur une fois, celui-ci tenu en position verticale
- de terminer son inpiration jusqu'au max du VRI
- de maintenir une apnée de 5 à 10s
- de ne plus se servir de l'aérosol doseur avant 1 min

Considérant que l'aérosol doseur contient un mélange de 80% de gaz vecteur et de 20% de principe actif, je m'insurge chaque jour passé au bloc de voir ces dispositifs dans nos tiroirs pour faire face à un bronchospasme. D'abord, parce qu'on est face à un mésusage obligatoire chez l'intubé au bloc. Ensuite, parce qu'un simple nébuliseur pneumatique branché sur le circuit réglerait l'affaire.

A l'heure de la RAAC et de l'amélioration des pratiques professionnelles, il serait temps que l'on évolue dans nos blocs... Sérieusement, qui ferait ça en réa ? Personne. Pourquoi le fait-on bloc alors ? Les bronchospasmes sont les mêmes...

Quid de la dose de gaz vecteur administrée ?
Quid du dérecrutement alvéolaire lors de la déconnection circuit ?
Quid du pourcentage de principe actif atteignant effectivement son site effet ?
Avatar de l’utilisateur
Bansky
 
Messages: 17
Inscription: 25 Mai 2019, 15:05
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: Artiste de l'anesth

Re: Ventoline sur patient ventillé (Sonde, Masque Laryngé, I

Message non lude Bansky » 25 Mai 2019, 18:11

Bonjour à tous,

Je serai volontairement provocateur pour interpeller sur nos pratiques (sous-entendu Manube j'ai déjà pratiqué X fois cette technique...mais je la critique...lisez donc)

Effectivement, il n'est pas aisé d'administrer des bouffées de salbutamol dans une sonde d'intubation. Et pour cause, ce n'est pas fait pour ça.

Les règles d'utilisation d'un aérosol doseur type ventoline stipulent :
- de secouer le flacon
- d'expirer normalement jusqu'en fin de VRE
- de commencer une inspiration normale
- d'activer l'aérosol doseur une fois, celui-ci tenu en position verticale
- de terminer son inpiration jusqu'au max du VRI
- de maintenir une apnée de 5 à 10s
- de ne plus se servir de l'aérosol doseur avant 1 min

Considérant que l'aérosol doseur contient un mélange de 80% de gaz vecteur et de 20% de principe actif, je m'insurge chaque jour passé au bloc de voir ces dispositifs dans nos tiroirs pour faire face à un bronchospasme. D'abord, parce qu'on est face à un mésusage obligatoire chez l'intubé au bloc. Ensuite, parce qu'un simple nébuliseur pneumatique branché sur le circuit réglerait l'affaire.

A l'heure de la RAAC et de l'amélioration des pratiques professionnelles, il serait temps que l'on évolue dans nos blocs... Sérieusement, qui ferait ça en réa ? Personne. Pourquoi le fait-on bloc alors ? Les bronchospasmes sont les mêmes...

Quid de la dose de gaz vecteur administrée ?
Quid du dérecrutement alvéolaire lors de la déconnection circuit ?
Quid du pourcentage de principe actif atteignant effectivement son site effet ?
Avatar de l’utilisateur
Bansky
 
Messages: 17
Inscription: 25 Mai 2019, 15:05
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: Artiste de l'anesth

Re: Ventoline sur patient ventillé (Sonde, Masque Laryngé, I

Message non lude Yves Benisty » 25 Mai 2019, 19:38

Bansky a écrit:Quid du dérecrutement alvéolaire lors de la déconnection circuit ?

Bonjour,

Je peux vous répondre sur ce point : lors d'un bronchospasme, le dérecrutement n'est pas le problème, puisqu'il y a un piégeage (“trapping”) du gaz dans les alvéoles. D'ailleurs, il est recommandé de supprimer la PEP s'il y en a une.

Je pense ne pas être le seul à avoir fait un « pschitt » de ventoline dans une sonde. J'ai également utilisé une seringue de 50 mL dans laquelle on introduit la cartouche de ventoline pour envoyer le produit plus loin (ou en tout cas avoir cette illusion). Pire encore, j'ai versé (deux fois) du salbutamol injectable (dose totalement inconnue, j'ai secoué l'ampoule pour en faire tomber une goutte) dans la sonde d'intubation.

Et comme d'autres, j'ai eu la certitude que ça avait marché... Mais vous avez raison, je pense qu'on peut mieux faire...

Pour ceux qui les utilisent, existe-t-il des systèmes pour administrer un aérosol à un patient ventilé ? Pourriez-vous les décrire, et/ou en donner les références et dénominations ?
Yves Benisty
 
Messages: 2259
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: Ventoline sur patient ventillé (Sonde, Masque Laryngé, I

Message non lude dop@mine » 26 Mai 2019, 17:22

Il m'est arrivé de rencontrer des IADE ou MAR qui injecte directement les bouffées dans le ballon mélangeur du respirateur.
Ce qui pose le problème du derecrutement alvéolaire.
Le respirateur détecte ce nouveau gaz et l'affiche au niveau du mélangeur.
dop@mine
 
Messages: 12
Inscription: 26 Sep 2016, 11:58
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE

Re: Ventoline sur patient ventillé (Sonde, Masque Laryngé, I

Message non lude DietBrain » 27 Mai 2019, 18:55

Bonsoir,
Pour le patient ventilé pas de solutions, mais pour ceux sous VNI par exemple il y a des tubes en T avec un réservoir à nébulisation qui permettent de réaliser un aérosol le temps de la séance, sans otter le masque mais il y a quand même une déconnexion, le temps du branchement.
DietBrain
 
Messages: 33
Inscription: 20 Déc 2017, 23:52
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE multitache

Re: Ventoline sur patient ventillé (Sonde, Masque Laryngé, I

Message non lude veviti » 27 Mai 2019, 22:28

Bonsoir,
Concernant l'administration d'aérosols, je vais peut-être être hors sujet...
Pour les patients ventilés en réanimation, on administre des aérosols grâce à 2 systèmes : le premier pneumatique géré grâce à une fonction spécifique sur le respirateur et le second à ultrasons grâce à un système externe au respirateur (on les appelle aéroneb dans mon service mais je ne crois pas que ce soit le vrai nom).
Bonne soirée
veviti
 
Messages: 26
Inscription: 23 Mar 2019, 12:39
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE
Autre info: En préparation concours IADE


Retourner vers Mac LarynGyver

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité