la considération du patient de bloc op comme objet de soin

Vous cherchez un sujet, vous voulez l'affiner ou bien vous cherchez des témoignages, des contacts... Bref, besoin d'aide ?

C'est ici !

Modérateur: Marc

la considération du patient de bloc op comme objet de soin

Message non lude lecoq » 05 Juil 2008, 15:38

Bonjour à tous

Mon sujet de TIP se résume pour l'instant à une interrogation: "Pourquoi avons nous tendance à considérer le malade de bloc opératoire comme objet de soin."
J'aimerais avoir votre avis sur le choix du sujet, et avoir des références bibliographiques.
Merci :helpme
lecoq
 
Messages: 3
Inscription: 05 Juil 2008, 15:24
Localisation: bordeaux

Message non lude Maxime » 05 Juil 2008, 15:41

Objet de soins au sens on s'occupe de la PTH sans faire gaffe au patient autour ?
Avatar de l’utilisateur
Maxime
Administrateur
 
Messages: 6372
Inscription: 06 Avr 2003, 11:09
Localisation: Toulouse
Année de diplôme IADE: 2004
Poste occupé actuellement: Cadre IADE

Message non lude willisse » 06 Juil 2008, 09:51

parce qu'il est caché sous les champs et qu'on ne le voit plus ???



*je sors*
willisse
 
Messages: 71
Inscription: 29 Oct 2007, 21:32
Localisation: lille

Message non lude kris » 06 Juil 2008, 13:05

bonjour
avant de vous "lancer" dans un tel sujet avez vous vérifié si la "tendance à considérer le malade de bloc opératoire comme objet de soin " est une réalité ou un ressenti de votre part ??

je ne conçois pas les patients ainsi .........dans notre équipe d'anesthésie je ne connais pas de collègues raisonnant ainsi.

par contre côté chirurgical !!!! ........ mais cela reste encore à démontrer

dans tous les cas bon courage

kris
kris
 
Messages: 366
Inscription: 22 Oct 2003, 23:20

Message non lude lecoq » 13 Juil 2008, 14:54

Maxime a écrit:Objet de soins au sens on s'occupe de la PTH sans faire gaffe au patient autour ?


oui prendre en compte que l'aspect technique du soin ou le patient passe de sujet de soins en corps objet. C'est une remise en question sur mon propre comportement ou je me suis vue réaliser des gestes techniques avec moins d'humanité, le relationnel était malheureusement relayé au second plan. Je veux donc traiter ce qui peut expliquer pourquoi plus que dans d'autres services la relation soignant soigné est-elle difficile à instaurer et ce qui peux expliquer et non disculper un comportement deshumanisant. Mais bon j'hésite encore à traiter un tel sujet.
bye à bientôt
lecoq
 
Messages: 3
Inscription: 05 Juil 2008, 15:24
Localisation: bordeaux

Message non lude kris » 13 Juil 2008, 20:58

bonjour

le "débat argumentaire " est lancé

de l'accueil du patient à son induction rien ne nous empêche de réaliser nos gestes techniques avec humanité, empathie........

à l'induction cette relation cesse car le contact verbal n'est plus là du fait de l'inconscience du patient...........place alors à notre professionalisme et notre rigueur dont doit bénéficier le patient.........à ce stade personnellement je n'ai jamais ressenti un patient comme "objet"

au réveil la "connexion humaine " peut reprendre son cours

en extra hospitalier cela se verifie aussi tout patient.....conscient...... pris en charge bénéficiera de notre technique et de notre relation humaine..........par contre un patient dans un coma avec un glasgow à 6 .......place à la technique pure pour le sauver........cela n'empêche pas de ressentir des émotions certaines une fois le travail accompli

ce travail peut etre interressant dans le sens où nos compétences vont d'une limite à une autre selon que le patient soit conscient ou non.......dans votre approche je "bute " sur le mot objet ...

bon courage

kris
kris
 
Messages: 366
Inscription: 22 Oct 2003, 23:20

Message non lude Invité » 15 Juil 2008, 11:31

c'est justement ça qui est aussi excitant dans ce métier où il faut savoir établir une relation humaine avec un patient en peu de temps...
le jour où tu commences à traiter les patiens comme des numéros, c'est que la routine s'installe et comme pour un vieux couple ou tu as plus envie de rien sauf de bouffer tes nouilles le soir. C'est à ce moment là qu'il faut changer de.... métier service (et garder sa femme ;) LOL
sérieusement, si on enlève le coté humain de ce métier, il vaut mieux faire mécanicien auto... :yeah
Invité
 

Message non lude lecoq » 15 Juil 2008, 18:07

$@int0 sinon a écrit:c'est justement ça qui est aussi excitant dans ce métier où il faut savoir établir une relation humaine avec un patient en peu de temps...
le jour où tu commences à traiter les patiens comme des numéros, c'est que la routine s'installe et comme pour un vieux couple ou tu as plus envie de rien sauf de bouffer tes nouilles le soir. C'est à ce moment là qu'il faut changer de.... métier service (et garder sa femme ;) LOL
sérieusement, si on enlève le coté humain de ce métier, il vaut mieux faire mécanicien auto... :yeah


Certes ce comportement n'est pas justifiable, cependant regardez autour de vous, ils ne vous arrivent jamais d'observer des situations ou le patient n'est plus au centre des préoccupations.
Quelques exemples:
Discussion non professionnelle autour du malade lors de la préoxygénation
Anesthésie débutée sans prévenir le malade...
lecoq
 
Messages: 3
Inscription: 05 Juil 2008, 15:24
Localisation: bordeaux

Message non lude Maxime » 15 Juil 2008, 20:38

Discussions perso tout au long du trajet du patient entre sa chambre et son retour en chambre même... Sas de pré anesthésie, couloirs, SSPI....
Avatar de l’utilisateur
Maxime
Administrateur
 
Messages: 6372
Inscription: 06 Avr 2003, 11:09
Localisation: Toulouse
Année de diplôme IADE: 2004
Poste occupé actuellement: Cadre IADE

Message non lude Nico Caron » 16 Juil 2008, 22:33

Malheureusement, beaucoup se cache derrière la technique pour éviter de parler aux patients.
J'ai vu un TIP passé, qui soulevait le problème des motivations des soignants à travailler dans un milieu technique (IADE, IBODE, IDE de réa,...). Serait-ce pour éviter le patient? :aye
Avatar de l’utilisateur
Nico Caron
Modérateur forum privé
 
Messages: 424
Inscription: 09 Mai 2006, 10:44
Localisation: Montpellier
Année de diplôme IADE: 2008
Poste occupé actuellement: SAMU/Réa, ISPV
Autre info: http://www.adiam.org

Message non lude future padawanette » 29 Déc 2008, 01:16

je reconnais bien là mon pote!!!

bref mon tit olive, si tu veux que je te dise ce que j'en pense, oui le patient est considéré parfois comme objet de soins, ce serait se voiler la face que dire le contraire (il suffit d'observer) de toute façon la question est au delà cad dans ces conditions, ou à partir de ce constat quel est le processus qui amène à devenir comme ça? je me trompe??
biz
future padawanette
 
Messages: 7
Inscription: 13 Juin 2007, 13:55
Localisation: Amiens

Message non lude Maxime » 29 Déc 2008, 11:39

Déjà, une partie des gens qui va bosser dans les blocs ne privilégient pas le coté relationnel du travail de soignant. Ce sont des postes plus techniques que relationnel, et si on va bosser la dedans, ce n'est pas toujours par hasard.

Ensuite, il y a tout simplement le fait d'avoir un comportement professionnel ou pas. Si tu fais ton boulot normalement, tu dois avoir un comportement de professionnel avec lui. Tu lui parle, lui explique ce qu'il se passe... Bref, tu fais attention a lui.

L'autre solution, c'est de t'en moquer, ou d'en avoir marre de répéter toujours les mêmes choses. Tu parles des vacances de la collègue, du physique des nouvelles stagiaires, des résultats de la star'ac ou de la crise.
Avatar de l’utilisateur
Maxime
Administrateur
 
Messages: 6372
Inscription: 06 Avr 2003, 11:09
Localisation: Toulouse
Année de diplôme IADE: 2004
Poste occupé actuellement: Cadre IADE

Message non lude Nico Caron » 29 Déc 2008, 12:59

du physique des nouvelles stagiaires,


Bah, faut bien se détendre!! :LolLolLolLol:
Avatar de l’utilisateur
Nico Caron
Modérateur forum privé
 
Messages: 424
Inscription: 09 Mai 2006, 10:44
Localisation: Montpellier
Année de diplôme IADE: 2008
Poste occupé actuellement: SAMU/Réa, ISPV
Autre info: http://www.adiam.org

Message non lude Maxime » 29 Déc 2008, 16:59

Certes, surtout que chez nous, les erasmus allemandes sont légion.

Ce que je voulais dire, c'est qu'il y a un temps pour tout
Avatar de l’utilisateur
Maxime
Administrateur
 
Messages: 6372
Inscription: 06 Avr 2003, 11:09
Localisation: Toulouse
Année de diplôme IADE: 2004
Poste occupé actuellement: Cadre IADE

Message non lude Hypnoman » 30 Déc 2008, 20:42

S'est un sujet de TIP trés interessant où je trouve que l'Iade à vraiment un rôle central. C souvent nous qui accueillons le patient, histoire de le perfuser dans le sas pour gagner du temps, nous aussi que prenons le temps de lui expliquer les choses à l'installation en salle, nous encore qui souvent demandons le silence juste quelques minutes pour l'induction(bis repetita...), nous qui prenons soin d'un reveil calme et rassurant.

Prendre conscience du patient comme personne, c se dire: comment j'aimerai qu'on s'occupe de moi si je n'y connaissais rien, avec l'angoisse en plus. :bigeyes: :oops:

Le patient il s'en fout un peu qu'on réussisse à l'intuber du premier coup, qu'on travail vite pour faire avancer le programme ou de savoir ce qu'on a prévu ce week end surtout si on le fait pas rentrer dans la conversation.

c juste un avis perso, j'espère partager. :nutsml:
Bon courage pour ton travail et peut être à bient^t en stage :LolLolLolLol:
Avatar de l’utilisateur
Hypnoman
Modérateur forum privé
 
Messages: 216
Inscription: 17 Jan 2007, 13:04
Localisation: 33


Retourner vers A propos du TIP...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités