mémoire et plongée

Vous cherchez un sujet, vous voulez l'affiner ou bien vous cherchez des témoignages, des contacts... Bref, besoin d'aide ?

C'est ici !

Modérateur: Marc

mémoire et plongée

Message non lude nicol » 19 Avr 2014, 12:06

Bonjour à tous(-tes) .
Le deuxiéme semestre juste commencé que l' on nous demande de nous questionner sur un sujet de mémoire pour l' année prochaine.
Aussi , je recherche quelques références concernant la paramédicalisation par l' iade d' un accident de plongée , où quelle serait sa plus value par rapport à un ide . Mes recherches actuellement ont fait choux blanc et c' est la raison de ce message avant de m' orienter vers un autre sujet.
En vous remerciant pour votre aide.
nico.
nicol
 
Messages: 41
Inscription: 19 Sep 2013, 19:17
Localisation: Bayonne
Année de diplôme IADE: 2015
Poste occupé actuellement: iade

Re : mémoire et plongée

Message non lude i love cats » 19 Avr 2014, 12:52

Sujet à mon avis beaucoup trop précis, pour des situations trop rares......
Avatar de l’utilisateur
i love cats
Donateur 2013
 
Messages: 1543
Inscription: 09 Mar 2010, 16:15
Localisation: Vie: Avignon, où le vent rend fou!
Année de diplôme IADE: 2002
Poste occupé actuellement: Ni Dieu ni Maître!..

Re: mémoire et plongée

Message non lude Capitaine Cousteau » 19 Avr 2014, 21:12

La plus value de l'IADE Vs l'IDE, déjà c' est un sujet difficile à traiter car les uns disent qu'il y en a une, d'autres disent que non - sans que personne encore n'est trouvé le moyen de le démontrer.

La plus value de la paramédicalisation : idem.

La plus value de l'IADE dans le paramédicalisation : Cf. les deux points précédents. Donc idem.

La plus value de la paramédicalisation des accidents de plongée ; alors là... C'est encore plus difficile à travailler car il faudrait trouver des retours d'expériences et vu le nombre de paramédicalisation d'accident de plongée (nombre nul ?) ça rend l'enquête utopique.

Pour finir, tu prends tout ça et tu te dis que c'est un sujet impossible.

Je connais des IADE sapeur pompier qui disposent d'un protocole de soins d'urgence pour prendre en charge un accident de plongée. En gros : 110 ISP sur le département, plusieurs de garde chaque jour, 3 sorties / jour en moyenne pour chacun des ISP postés, protocole disponible depuis 11 ans (2003) et .... aucune mise en oeuvre (sachant que les plongeurs SP sont de gardes chaque jour).
Donc.... Sauf à trouver l'ISP d'un ilot breton qui voit un plongeur faire le malaise devant lui en remontant ses palourdes.....
Capitaine Cousteau
 
Messages: 762
Inscription: 19 Mai 2010, 21:19
Année de diplôme IADE: 0

Re: mémoire et plongée

Message non lude Yves Benisty » 19 Avr 2014, 23:35

nicol a écrit:[...] la paramédicalisation par l' iade d' un accident de plongée , où quelle serait sa plus value par rapport à un ide .

Ah, je me suis demandé si on n'allait pas m'apprendre que la plongée affecte la mémoire...

Pareil que les autres, marché de niche.

Je n'aime pas le terme « paramédicalisation ». Pourquoi les IDE seraient « paramédicales » ? Pourquoi ne désignerait-on pas les médecins comme « para-infirmiers » ?

Si la plongée et l'anesthésie vous intéressent, il y a plein de choses à écrire sur le sujet, et plein de parallèles à faire.
Yves Benisty
 
Messages: 2016
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: mémoire et plongée

Message non lude Bruno huet » 20 Avr 2014, 00:48

Bonjour

La semaine dernière, mon collègue ISP IDE a pris en charge un accident de plongée.
Comme quoi !!

Honnêtement, je ne vois pas de plus value de l'IADE dans ce type d'accident et dans l'application des mesures de prise en charge pour ce type de pathologie en dehors de l'ACR.

Personnellement, je chercherais un autre sujet.

Bien à toi
Avatar de l’utilisateur
Bruno huet
 
Messages: 911
Inscription: 27 Jan 2004, 00:27

Re: mémoire et plongée

Message non lude Libecciu » 20 Avr 2014, 20:18

.
Idem Bruno ...

à part sa familiarisation avec l’urgence et la réa, et son expérience forcement plus longue et plus axée sur la réa, l"urgence, le bloc qu'un jeune IDE sorti de l'écol, le le seul plus d'un IADE versus IDE qui me vienne à l'esprit est sa maitrise de l'intubation ... ce qui est à double tranchant dans un accident par barotraumatisme pulmonaire ( et souvent das un accident grave il y a les deux composante ; accident de décompression plus barotraumatisme ) car la tentation est grande de ventiler en pression positive ce qu'il faut retarder le plus POSSIBLE jusqu'au moment ou l'on dispose de la possibilité de drainer

La vraie plus value pour un IADE (comme pour un IDE ) est la détention du DU médecine hyperbare et/ou surtout du certificat d"hyperbariste médical ( CAH mention C : activités médicales ) délivré par l'INPP de Marseille classe 1,2 ou 3 selon la profondeur atteinte et les mélanges de gaz utilisés par les plongeurs dont on est amené à s'occuper
Ce CAH à une validité de dix ans

.
Libecciu
Donateur Laryngo 2011 2012
 
Messages: 598
Inscription: 05 Jan 2010, 05:33
Localisation: Lille et Paris
Année de diplôme IADE: 0

Re: mémoire et plongée

Message non lude Yves Benisty » 20 Avr 2014, 21:35

Libecciu a écrit:[...] le le seul plus d'un IADE versus IDE qui me vienne à l'esprit est sa maitrise de l'intubation

Et les coiffeurs sont tous des pédés, les anglaises sont toutes rousses et les juifs ont le nez crochu
Yves Benisty
 
Messages: 2016
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: mémoire et plongée

Message non lude nicol » 20 Avr 2014, 21:46

Si la plongée et l'anesthésie vous intéressent, il y a plein de choses à écrire sur le sujet, et plein de parallèles à faire.[/quote]

Bonsoir à tous et merci pour vos réponses.
Cher yves, oui l' anesthésie et la plongée m' intéressent. mais comment etablir entre l' une et l' autre ?
en te remerciant
nico.
nicol
 
Messages: 41
Inscription: 19 Sep 2013, 19:17
Localisation: Bayonne
Année de diplôme IADE: 2015
Poste occupé actuellement: iade

Re: mémoire et plongée

Message non lude Yves Benisty » 20 Avr 2014, 22:57

nicol a écrit: oui l' anesthésie et la plongée m' intéressent. mais comment etablir entre l' une et l' autre ?

Des parallèles, il y en a plein. Est-ce que ça ferait un sujet de TIP, c'est une autre histoire...

Entre autres (et si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas à compléter) :

binôme
chaux sodée
check-list
consommation d’O2
détendeur
dissolution des gaz
doublement du matériel critique
équilibre thermique
formation initiale, spécialisations
gaz comprimé
gaz rares (xénon, hélium, argon)
lois physiques (Dalton, Henry)
manomètre
narcose
Paul Bert
phases critiques (début et fin)
pression partielle
procédures
profondeur
réinhalation des gaz
saturation et désaturation
valve à la demande
Yves Benisty
 
Messages: 2016
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: mémoire et plongée

Message non lude Libecciu » 22 Avr 2014, 22:26

.
Quand on veut se faire un petit coup de mousse facile on fait comme plus haut ... On prend un bout de phrase extrait du contexte et le trait d'humour ( douteux ou communautariste, au choix) ou " d'esprit" est garanti sans trop se fouler

Ah là là , pas facile de vieillir , on l'a connu plus en forme notre pourfendeur d'aspivenin ( au cas ou vous le sauriez pas, c'est pas bien l'aspi venin ... nan .... pas bien ... )

Cela dit pour en revenir à plus intéressant, il me semble Nico qu'un TIP IADE été fait sur ce sujet il y a une dizaine d'année à l'école de Reims ... et sinon contacte l'INPP à Marseille

.
Libecciu
Donateur Laryngo 2011 2012
 
Messages: 598
Inscription: 05 Jan 2010, 05:33
Localisation: Lille et Paris
Année de diplôme IADE: 0

Re: mémoire et plongée

Message non lude Capitaine Cousteau » 23 Avr 2014, 06:18

Yves Benisty a écrit:
Libecciu a écrit:[...] le le seul plus d'un IADE versus IDE qui me vienne à l'esprit est sa maitrise de l'intubation

Et les coiffeurs sont tous des pédés, les anglaises sont toutes rousses et les juifs ont le nez crochu


Pas les juifs, Yves. :boxing:
Les autres on peut, :-D mais pas les juifs.


Libecciu a écrit:.
à part sa familiarisation avec l’urgence et la réa, et son expérience forcement plus longue et plus axée sur la réa, l"urgence, le bloc qu'un jeune IDE sorti de l'écol, le le seul plus d'un IADE versus IDE qui me vienne à l'esprit est sa maitrise de l'intubation ... ce qui est à double tranchant dans un accident par barotraumatisme pulmonaire ( et souvent das un accident grave il y a les deux composante ; accident de décompression plus barotraumatisme ) car la tentation est grande de ventiler en pression positive ce qu'il faut retarder le plus POSSIBLE jusqu'au moment ou l'on dispose de la possibilité de drainer

La vraie plus value pour un IADE (comme pour un IDE ) est la détention du DU médecine hyperbare et/ou surtout du certificat d"hyperbariste médical ( CAH mention C : activités médicales ) délivré par l'INPP de Marseille classe 1,2 ou 3 selon la profondeur atteinte et les mélanges de gaz utilisés par les plongeurs dont on est amené à s'occuper
Ce CAH à une validité de dix ans

.


Pour évoquer une "plus-value", il faut comparer deux éléments et avoir des critères objectifs.
Donc je reviens sur ce que je disais plus haut : le plus souvent on parle dans le vide, car ces comparaisons n'ont jamais été faîtes (je ne parle pas de l'hyperbarie, je connais que peu).

L'iOT maîtrisée par l'IADE ne pourra jamais être un critère de plus value ; ça serait la même logique que de dire qu'il vaut mieux une IDE en soins qu'un AS car l'IDE sait faire des piqures.

Pour l'hyperbarie et son caisson, parle-t-on encore de "paramédicalisation", (même si ce terme défrise les cheveux grisonnants d'Yves) ?
Car à proximité du caisson, il y a le Dr.
Notons que le caisson ne sert pas non plus qu'à la plongée.

Si la paramédicalisation concerne la prise en charge de la victime au pied du cocotier, alors on peut prospecter que l'IADE ayant bénéficié de nombreux apports la physiopathologie et les mécanismes de détresses sera plus à même d'identifier et de comprendre ce qu'il se passe et pourquoi ça arrive.
Et alors ? ....
La prise en charge des 20 premières minutes (promesse de Samu de France qu'en au délai de médicalisation en France) est standardisée et reste la même, que l'on dispose des compétences IDE ou IADE.
Capitaine Cousteau
 
Messages: 762
Inscription: 19 Mai 2010, 21:19
Année de diplôme IADE: 0

Re: mémoire et plongée

Message non lude loulig » 23 Avr 2014, 14:30

Capitaine Cousteau a écrit:Si la paramédicalisation concerne la prise en charge de la victime au pied du cocotier, alors on peut prospecter que l'IADE ayant bénéficié de nombreux apports la physiopathologie et les mécanismes de détresses sera plus à même d'identifier et de comprendre ce qu'il se passe et pourquoi ça arrive.
Et alors ? ....
La prise en charge des 20 premières minutes (promesse de Samu de France qu'en au délai de médicalisation en France) est standardisée et reste la même, que l'on dispose des compétences IDE ou IADE.


Il a été démontré (dans je ne sais plus quelle revue médicale) que sur simulation, les IADE avait des scores comparables aux urgentistes et anesthésistes dans la prise en charge des grands classiques (avec de grandes variations inter individuelles).

A partir de là, on peut peut être en tirer quelque chose. Si les recommandations sont les mêmes quelle que soit les compétences et diplômes des intervenants accompagnant le Docteur, force est de constater que la prise en charge en pratique peut être largement orientée par la spécialisation ou non des intervenants non médicaux d'une équipe de secours médicalisée.
loulig
 
Messages: 449
Inscription: 28 Nov 2007, 14:15
Année de diplôme IADE: 0

Re: mémoire et plongée

Message non lude Capitaine Cousteau » 23 Avr 2014, 20:35

Score de quoi ?....

Pour travailler quelque peu sur la simulation en ce moment, je suis curieux de connaître ce papier....
Capitaine Cousteau
 
Messages: 762
Inscription: 19 Mai 2010, 21:19
Année de diplôme IADE: 0

Re: mémoire et plongée

Message non lude loulig » 24 Avr 2014, 14:44

Où est ce que j'ai lu ça ... ?

Je dirais dans les AFAR il y a un an ou deux. Mais impossible de me rappeler exactement. Ou la revue du prat' ???
loulig
 
Messages: 449
Inscription: 28 Nov 2007, 14:15
Année de diplôme IADE: 0

Re: mémoire et plongée

Message non lude Yves Benisty » 24 Avr 2014, 15:12

Une idée de tip autour de la plongée et des iade : la compétence ANTEOR, Animer l’appreNtissage des TEchniques Oxygénothérapie - Ranimation. À la FFESSM (Fédération française d'études et de Sports Sous-Marins), les iade sont titulaires de la compétence anteor.

Ça peut faire un sujet autour de « l'iade, acteur de formation ».

On peut noter que pour la FFESSM, les iade désirant passer la compétence « RIFA plongée » (ou RIFAP, réaction intervention face à un accident de plongée) sont dispensés d'une partie de l'enseignement. Cette compétence RIFAP est recommandée pour tous les plongeurs, et obligatoire pour les niveaux 3 et supérieurs, et pour tous les encadrants.
Yves Benisty
 
Messages: 2016
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: Re : mémoire et plongée

Message non lude Mister Hyde » 24 Avr 2014, 20:39

i love cats a écrit:Sujet à mon avis beaucoup trop précis, pour des situations trop rares......


Je me range à l'avis de ma collègue, et, de mon point de vue strictement perso, que de barratin pour un cas qui relève plus de l'anecdote qu'autre chose...si j'ai bien compris un hôpital sollicité détache une équipe X avec un IA, pour qu'un concours ou une épreuve de plongée puisse avoir lieu...on peut dire ça comme ça je crois...et donc la question est: est-ce qu'un IA peut prétendre ou jouir d' une plus-value par rapport à un IDE. et est-ce qu'on peut en faire un TIP?

Je vous propose d'élargir le panel avec donc un AS, un IDE, un IA, un dermatologue.

Lequel de ces professionnels choisiriez-vous? :smiley_aanz:

Mon raisonnement peut se résumer à celui-ci: :smiley_abus:

connaître la pharmaco en anesthésie et dans son application ne nécessite pas deux années de formation à part entière, j'ai appris plein d'autres choses connexes et complémentaires, et ce sont ces choses renforcées par la pratique quotidienne, entre autres, qui constituent, en dehors du fait de mettre un tuyau au bon endroit probablement mieux que la moyenne, me permettent d'affirmer, que oui... un IA représente une plus value sur toute intervention relevant d'une urgence, dans son approche diagnostique et thérapeutique. A moins qu'un IDE pratique l'exercice illégal d'IA...

En faire un mémoire? pour moi un plus un est égal à deux, à moins d'être tordu et essayer de prouver que 2 n'est pas le bon résultat...?

Ne jamais perdre d'esprit le raisonnement de certains, parfois IA, passés éventuellement dans le management, qui répètent les propos d' économistes qui vont faire soigner leur rhume au Val de Grâce, à savoir de dire comment peut-on faire pour remplacer ces personnels MAR et IA dans les SAMU alors qu'on en a besoin ailleurs et sans perdre en qualité et si (sous-entendu ça pouvait coûter moins cher?)???? :refl

Réponse: urgentistes et IDE, bon pour la qualité, ça se discute, et pour le prix, ma foi avec les plages aditionnelles de la loi ARTT et ses aménagements, les urgentistes gagnaient mieux leur vie que les MAR...et les IDE me diriez-vous? il a fallu créer des postes H24 payés plein pot alors que les IA fonctionnaient en gardes donc en Hsup, pas de charge pour l'employeur...

Bravo les technocrates de notre bon pays de France! :accord:

Sur ces entrefaits après tu fais ce que tu veux cher futur collègue, intérêt d'un IA dans une course de formule 3, IA versus AS et IDE ou gastro-entero dans un concours de mangeurs de hamburgers, la littérature ne doit pas crouler sous le poids, si c'est le but recherché? etc...

Bon courage et same player shoots again...
Dernière édition par Mister Hyde le 24 Avr 2014, 21:06, édité 4 fois.
Mister Hyde
 

Re: mémoire et plongée

Message non lude Yves Benisty » 24 Avr 2014, 20:59

Pour en revenir au sujet initial, dans « accident de plongée » on peut beaucoup entendre « plongée », mais on peut aussi beaucoup entendre « accident ». En effet, les problèmes survenant aux plongeurs sont spécifiques quand il s'agit d'accident de décompression, barotraumatisme ou surpression pulmonaire, mais il leur arrive aussi de se noyer, de dériver, de se casser la jambe en tombant d'une échelle, de se faire une plaie en coupant le saucisson de l'apéro, de faire un syndrome coronarien aigu...

Au total, on se retrouve avec un marronnier, l'iade représente-t-il une plus-value en préhospitalier ? Et là, on peut raconter beaucoup de choses, mais on ne peut pas prouver grand chose. Parce que pour prouver, il faut comparer. Imaginez l'étude : on tire au sort au départ de l'intervention si c'est un IADE ou un IDE qui part... Et même si cette étude a lieu, combien faudrait-il soigner de patients pour montrer qu'avec les IADE, les patients meurent moins qu'avec les IDE ? Imaginez la relecture de l'étude, les populations sont-elles comparables, n'y a-t-il pas un biais méthodologique, le patient peut ne pas être au courant de la profession du soignant, mais le reste de l'équipe ?

À ce compte-là, on n'est pas près de savoir qui a la plus longue, la plus épaisse, la plus vigoureuse... Et d'ailleurs, je n'ai pas besoin d'étude pour savoir que c'est moi...
Yves Benisty
 
Messages: 2016
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: mémoire et plongée

Message non lude Capitaine Cousteau » 24 Avr 2014, 21:31

Si on s'extrait de l'accident de décompression et qu'on envisage l'ensemble des accidents liés à l'immersion d'un corps dans l'eau (y compris la sonnerie de téléphone. Cf Desproges) ; alors on envisage plus largement la médicalisation sur protocole (je fais un effort sémantique pour Yves).

On peut lui donner un air marin si on veut... L'iade a t il une plus value dans la prise en charge seul en pays côtier.

La méthodologie que propose Yves est possible ; il en existe plein d'autres. Le texte que l'on ne retrouve pas sur les scores Dr Vs IADE seraient utilisables pour comparer IDE Vs IADE.
Il existe de nombreux angles pour "attaquer" ce sujet ; on peut juste déplorer qu'il n'a jamais été abordé.

A garder en mémoire une étude Lilloise (si mes souvenirs sont bons) où les interventions SMUR avaient été chronométrées et dont les soins réalisés avaient été "côtés".
La conclusion avaient été : Un SMUR avec IADE, Vs un SMUR avec IDE = Plus de soins fait par l'IADE que par l'IDE et plus de temps passé sur place.
Donc conclusion : IADE = soins superflus = temps perdu pour le patient.
Capitaine Cousteau
 
Messages: 762
Inscription: 19 Mai 2010, 21:19
Année de diplôme IADE: 0

Re: mémoire et plongée

Message non lude Mister Hyde » 24 Avr 2014, 21:44

On peut faire dire ce qu'on veut aux chiffres et c'est la que réside le problème surtout quand on sort de l'esprit logique. Comme me disait un prof de maths 1+1=2 mais si on se laisse entraîner sur un terrain qu'on ne maîtrise pas le résultat sera celui qu'on va vous jeter à la tronche et plus 2!
C'est valable aussi pour l'IA vs IDE dans les situations d'urgence mais ce n'est qu'un avis!
Mister Hyde
 

Re: mémoire et plongée

Message non lude Stinger » 24 Avr 2014, 22:02

Yves Benisty a écrit:
Entre autres (et si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas à compléter) :

binôme
chaux sodée
check-list
consommation d’O2
détendeur
dissolution des gaz
doublement du matériel critique
équilibre thermique
formation initiale, spécialisations
gaz comprimé
gaz rares (xénon, hélium, argon)
lois physiques (Dalton, Henry)
manomètre
narcose
Paul Bert
phases critiques (début et fin)
pression partielle
procédures
profondeur
réinhalation des gaz
saturation et désaturation
valve à la demande


Oh non, j'ai l'impression de repasser mon niveau 3 !!

:deja_dehors:
Avatar de l’utilisateur
Stinger
Donateur Laryngo 2011 2012
 
Messages: 789
Inscription: 14 Sep 2005, 15:42
Localisation: Idf
Année de diplôme IADE: 2011
Poste occupé actuellement: SMUR


Retourner vers A propos du TIP...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités