anesthésie locale et IADE

Les droits des IADE, des étudiants, de ceux qui préparent le concours, mais aussi nos devoirs

Modérateurs: Marc, Jemel

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Capitaine Cousteau » 05 Déc 2014, 17:47

Idem que déjà dit : Pas de consultation = Pas d'IADE en salle.

Et si besoin : compte rendu circonstancié au cadre du service.

AL de chirurgien : je sors de la salle. Je ne score pas. Ni ne met de sat' : l'IBODE n'a qu'à se demerder.
Capitaine Cousteau
 
Messages: 752
Inscription: 19 Mai 2010, 21:19
Année de diplôme IADE: 0

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Stinger » 05 Déc 2014, 18:50

J'étais au cœur du sujet hier !
Simple ablation d'une grosseur sur un cicatrice de césarienne sous AL .... donc je salue la patiente au passage, lui explique que je suis IADE mais qu'on ne sollicite pas mon concours pendant son intervention car sous AL !!
Qu'est ce que je n'avais pas dit là ! J'étais en SSPI pour filer un coup de main juste en face de ma salle quand j'attends ! Hé S.. S.. tu peux venir rapidement !! J'adopte un pas circonstancié, rapide et fluide ! Je rentre en salle et là, ma collègue panseuse était entrain de se précipiter sur l'O2 un peu affolée ! Premier chose, contact verbal avec la patiente ok, pas d'O2 vu sa clinique, une SpO2 et une PNI pour évaluer! Je parle avec la patiente, tout ok ... juste un malaise vagal chez une patiente stressée ! Je suis resté qq minutes pour la rassurer puis je suis revenu par intermittence !
J'ai bien pensé à ce post !
Avatar de l’utilisateur
Stinger
Donateur Laryngo 2011 2012
 
Messages: 789
Inscription: 14 Sep 2005, 15:42
Localisation: Idf
Année de diplôme IADE: 2011
Poste occupé actuellement: SMUR

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude kris » 05 Déc 2014, 22:54

Pas de consultation pas d'IADE en salle ???????

sur bien d'autres post la profession demande plus de reconnaissance d'une pratique déjà avancée......et nous ne sommes pas capables en IADE responsable d'assurer.....si nous sommes disponibles... une surveillance d'une AL ( je ne dis pas toutes les A.L)

dans le même temps où nous refusons cette prestation au patient nos collègues IDE utilisent le méopa dans les étages !!!!!!

l ' hypnose va avoir une place de plus en plus importante en anesthésie........devrons ici encore avoir une consult d'anesthésie pour agir ?????

l'émancipation n'est pas pour demain !!!!!

cordialement

kris
kris
 
Messages: 386
Inscription: 22 Oct 2003, 23:20

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Capitaine Cousteau » 06 Déc 2014, 15:49

Supprimé par mes soins
Dernière édition par Capitaine Cousteau le 07 Déc 2014, 15:14, édité 1 fois.
Capitaine Cousteau
 
Messages: 752
Inscription: 19 Mai 2010, 21:19
Année de diplôme IADE: 0

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude kris » 06 Déc 2014, 17:49

qui parle d'autonomie ou d'indépendance ?????

il s'agit ici d'agir en soignant responsable de ses compétences....

On peut souhaiter que certains d'entre nous se mettent dans ce danger afin de démontrer sur l'autel du sacrifice que l'on est une profession autonome ; genre Mel Gibson dans Braveheart.... mais comme dit Brassens, ceux qui pensent qu'on peut mourir pour des idées ne sont jamais au premier rang des sacrifiés...



vous résumez parfaitement dans ce paragraphe l'état d'esprit de la profession infirmière dans son ensemble.....ne bougeons surtout pas........conditionnement quand tu nous tiens !!!!...

attendons donc l'intervention divine.......
kris
 
Messages: 386
Inscription: 22 Oct 2003, 23:20

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Capitaine Cousteau » 06 Déc 2014, 18:34

Effacé par mes soins
Dernière édition par Capitaine Cousteau le 07 Déc 2014, 15:13, édité 1 fois.
Capitaine Cousteau
 
Messages: 752
Inscription: 19 Mai 2010, 21:19
Année de diplôme IADE: 0

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Mister Hyde » 06 Déc 2014, 18:43

C'est Verdun!
Mister Hyde
 

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Capitaine Cousteau » 06 Déc 2014, 20:57

Effacé par mes soins
Dernière édition par Capitaine Cousteau le 07 Déc 2014, 15:13, édité 2 fois.
Capitaine Cousteau
 
Messages: 752
Inscription: 19 Mai 2010, 21:19
Année de diplôme IADE: 0

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Chingachook » 06 Déc 2014, 21:51

Vu l'architecture des nouveaux blocs, fautes de toilettes et de point d'eau disponibles, on est plus proches de Camerone, la chaleur en moins. Quoique je trouverai ça sympa de traverser un bloc à moitié maquillé en bleu et sans slip armé d'un bistouri électrique en fulguration tout en criant LIBERTEééééé !!!!
:okjesors: :boulet-repere:
Chingachook
 
Messages: 52
Inscription: 16 Avr 2013, 14:37
Année de diplôme IADE: 0

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude kris » 07 Déc 2014, 00:21

j hallucine !!!!!! comparer une surveillance d'A.L aux tranchées de la guerre de 14 !!!!!!!!!!!!!

vous ne savez pas de quoi vous parlez........dans les tranchées ils n'avaient pas le choix !!!! .....

de grâce faites un effort avec vos neurones et comparez ce qui est comparable faut être en dessous de tout ou totalement inculte pour faire le parallèle avec cette sale guerre !!!

restez donc sur votre bateau ou mieux dans votre sous marin ...il y a toujours le periscope pour surveiller et refaire surface opportunément

kris

petit fils de hussard revenu vivant de l'enfer
kris
 
Messages: 386
Inscription: 22 Oct 2003, 23:20

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Capitaine Cousteau » 07 Déc 2014, 00:34

Effacé par mes soins
Dernière édition par Capitaine Cousteau le 07 Déc 2014, 15:15, édité 1 fois.
Capitaine Cousteau
 
Messages: 752
Inscription: 19 Mai 2010, 21:19
Année de diplôme IADE: 0

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude kris » 07 Déc 2014, 11:15

En rien je ne compare. Trop de respect.



Désolé pour la comparaison mal venue. Je la retire


j'ai failli y croire !!!!

En l'occurence c'est ce qu'il s'est fait à la grande guerre... une boucherie ordonné par de mauvais penseurs


!!!!!! continuez de ramer cela va faire du bien à votre corps ......vous vous enfoncez tout seul

à souligner le jugement sous jacent que vous portez envers des collègues dont vous ne savez rien strictement rien !!!!!! les comparer aux mauvais penseurs qui ont organisé la boucherie !!!!!!!

bon voyage

kris
kris
 
Messages: 386
Inscription: 22 Oct 2003, 23:20

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude tiboy76 » 07 Déc 2014, 11:49

Y a un moment où il faut peut-être redescendre sur Terre, non ? Ça rime à quoi ce flot de bile haineux ? Quel est le rapport avec le sujet ?

Un médecin qui pratique un acte sous AL, sans CPA ou bien après que le patient ait été récusé en CPA, le pratique sous sa seule responsabilité. Un IADE n'a pas à tenir la main du patient pendant ce temps là, tout simplement parce qu'il n'est plus disponible pour le MAR qui est, même si ça troue le cul de certains, le seul supérieur hiérarchique de l'IADE. Cela ne veut pas dire que l'on ne doit pas intervenir en cas de malaise, il y va de la non-assistance à personne en danger. Mais là aussi, il ne s'agit pas de gonfler son orgueil mal placé, si on doit intervenir, ce n'est pas seul mais en collaboration avec le MAR qui aura été alerté.

Ce qui a été dit plus haut est juste. L'IADE a un certain degré d'autonomie (que veut bien lui laisser le MAR) mais en aucun cas d'indépendance.
Pour s'occuper du patient sous AL, le chirurgien a des IBODEs à sa disposition qui sont capables de coller 3 électrodes d'ECG, de brancher une PNI et une saturation, et même de perfuser un patient.

On ne fera pas évoluer les choses en se mettant sciemment hors-la-loi et en se retrouvant comme un con devant le juge. En tout cas moi, je ne le ferai pas.
tiboy76
 
Messages: 433
Inscription: 25 Jan 2012, 23:52
Localisation: ROUEN
Année de diplôme IADE: 2001
Poste occupé actuellement: IADE

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Stinger » 07 Déc 2014, 23:58

Je pars un week end et je retrouve ce post dans cet état !! :new_shocked: :new_shocked:

Merci Tiboy d'avoir repris le sens de la discussion .... y'en a marre des échanges limites entre certains qui ne mènent à rien !!

Et puis pour une fois le Cousteau avait laissé un message cohérent entre autonomie et indépendance !
Avatar de l’utilisateur
Stinger
Donateur Laryngo 2011 2012
 
Messages: 789
Inscription: 14 Sep 2005, 15:42
Localisation: Idf
Année de diplôme IADE: 2011
Poste occupé actuellement: SMUR

Re : Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude i love cats » 08 Déc 2014, 10:27

tiboy76 a écrit:Y a un moment où il faut peut-être redescendre sur Terre, non ? Ça rime à quoi ce flot de bile haineux ? Quel est le rapport avec le sujet ?

Un médecin qui pratique un acte sous AL, sans CPA ou bien après que le patient ait été récusé en CPA, le pratique sous sa seule responsabilité. Un IADE n'a pas à tenir la main du patient pendant ce temps là, tout simplement parce qu'il n'est plus disponible pour le MAR qui est, même si ça troue le cul de certains, le seul supérieur hiérarchique de l'IADE. Cela ne veut pas dire que l'on ne doit pas intervenir en cas de malaise, il y va de la non-assistance à personne en danger. Mais là aussi, il ne s'agit pas de gonfler son orgueil mal placé, si on doit intervenir, ce n'est pas seul mais en collaboration avec le MAR qui aura été alerté.

Ce qui a été dit plus haut est juste. L'IADE a un certain degré d'autonomie (que veut bien lui laisser le MAR) mais en aucun cas d'indépendance.
Pour s'occuper du patient sous AL, le chirurgien a des IBODEs à sa disposition qui sont capables de coller 3 électrodes d'ECG, de brancher une PNI et une saturation, et même de perfuser un patient.

On ne fera pas évoluer les choses en se mettant sciemment hors-la-loi et en se retrouvant comme un con devant le juge. En tout cas moi, je ne le ferai pas.

Totalement en accord avec toi!
Avatar de l’utilisateur
i love cats
Donateur 2013
 
Messages: 1543
Inscription: 09 Mar 2010, 16:15
Localisation: Vie: Avignon, où le vent rend fou!
Année de diplôme IADE: 2002
Poste occupé actuellement: Ni Dieu ni Maître!..

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Capitaine Cousteau » 09 Déc 2014, 07:16

Stinger a écrit:
Et puis pour une fois le Cousteau avait laissé un message cohérent entre autonomie et indépendance !



Merki.....

Mais je n'ai (encore une fois) pas été compris... C'est pas grave.

Pour rester sur la même idée, il y a des Infirmiers pompiers qui ont mis à côté à ce propos (d'après moi...).
On sait que dans les SSSM, la "force de frappe" est constitué par les ISP.
Ils sont très autonomes, dans le fonctionnement et l'opérationnel.
Ils font partie du service MEDICAL ; mais c'est de l'autonomie.

Or, certains, voyant le poids des ISP et voyant le travail fournit on eu dans l'idée de créer, à part entière un Service Infirmier de Santé et de Secours Médical....
Ca, c'est de l'indépendance....
Ca veut dire qu'on s'exonére de tout rattachement médical.
Et là, ça a été une erreur. D'ailleurs je crois qu'ils se sont fait dézingués.....


Chez nous (IADE), on peut y réfléchir et en discuter.
Mais c'est surement pas un IADE tout seul dans sa salle qui va décider que si le Mar a fuit devant l'AL ; il allait assurer une surveillance d'un patient qui n'est pas dans le circuit "anesthésie" au nom d'une autonomie, qui pour le coup devient une indépendance...
Car c'est sûr qu'il se met hors de clous.

Il serait temps que la profession réfléchissent à son positionnement.
Ou alors c'es déjà fait et le positionnement est déjà trouvé : Autonome, pas indépendant.

Ce qui est la décision la plus prudent, à mon avis.
Capitaine Cousteau
 
Messages: 752
Inscription: 19 Mai 2010, 21:19
Année de diplôme IADE: 0

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Bruno huet » 09 Déc 2014, 09:33

Bonjour
Le sujet a dérapé sur la nuance sémantique mais qui a toute son importance entre autonomie et indépendant.
Pour revenir au sujet de départ.
Nous dépendons sur le plan hiérarchique d'une hiérarchie administrative que représente le cadre puis du CS et de la DSI sous délégation de la DRH et d'une hiérarchie fonctionnelle que représente le MAR.
Nous avons l'obligation d'obéir aux ordres des deux entités.

Consultation ou non cela ne change rien car le fait qu'il est été récusé pour une AG ou une ALR n'empêche pas de rendre le geste indispensable qui sera réalisé sous AL.

Qui peut mieux surveiller un patient fragile que l'IADE dans un bloc alors que la panseuse sera occupée à servir le Chir et qu'elle n'a pas la même compétence que nous pour détecter une complication éventuelle.

Surveillance ne veux pas dire indépendance. Nous restons sous la responsabilité du médecin et notre autonomie est celle que nous autorise notre formation.

Alors si le MAR nous demande de réaliser la surveillance, on ne peux se dérober sous l'argument qu'il a été récusé pour une AG ou une ALR.

Si le cadre vous le demande, cela ne peux se réaliser qu'avec l'accord du MAR qui vous supervise.

Si le Chir vous demande d'injecter une quelconque drogue sédative vous devez avoir l'accord de votre MAR sur l'argument que vous travaillez sous sa responsabilité exclusive dans le cadre d'une activité au bloc ( reco du COM, texte de 1994 sur l'activité d'anesthésie, dernier référentiel de compétence et d'activité de 2012)

Après chacun se positionnera et chacun assumera ses choix et ses concequences.
Cordialement
Avatar de l’utilisateur
Bruno huet
 
Messages: 899
Inscription: 27 Jan 2004, 00:27

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Mister Hyde » 09 Déc 2014, 10:32

C'est un probléme en grande partie de cadre(s) et c'est à se demander si vous en avez!
...des cadres.

Ces interventions sont de plus en plus courantes depuis l'obligation des Consultations ou visites préanesthésiques (ça ne date pas d'hier!) avec éventuellement au bout un refus de geste sédatif...qui ne peuvent se borner décemment à un refus de prise en charge, une surveillance digne du nom est un minimum pour in patient médicalement réfuté pour l'anesthésie.

Bruno tu as oublié qu'un IA n'est pas forcément inscrit dans une salle et peut être vacant ou affecté en SSPI, il n'y aura pas de MAR préposé...si une demande de surveillance est effectuée par le chir, personne ne peut se dérober...

C'est donc au cadre d'organiser au mieux le déroulement de ces interventions, d'anticiper en amont. Ainsi comme disaient nos ancêtres les vaches n'en seront que mieux gardées...

Gouverner c'est prévoir.


Texte de référence •
Code de la santé publique , article L. 6146-5


Champ de responsabilité du cadre

Dans le secteur privé, la définition du poste de cadre est donnée par la convention collective applicable. On citera un extrait de la convention UHP, qui précise le champ de la responsabilité du cadre, tout à la fois vision d'ensemble et maîtrise exhaustive de tous les éléments de l'ensemble :


Responsables d'un ou plusieurs services ou chargés à titre personnel d'un secteur à responsabilité importante dont ils devront connaître parfaitement le fonctionnement sur tous les plans et dans les moindres détails.

Ainsi, à l'hôpital comme en clinique, tous les domaines de l'activité du bloc opératoire concernent le cadre, et sa responsabilité peut être engagée (et engager celle de l'établissement) au même titre que celle des autres intervenants.

Une mission d'organisation

Il ne s'agit pas, pour le cadre, d'une obligation de contrôle permanent de tous, de vérification permanente de tout. La mission du cadre est une mission d'organisation. Il a à garantir que les conditions nécessaires à la réalisation d'une intervention chirurgicale sont réunies pour qu'elle se passe dans les meilleures conditions possibles de sécurité pour le patient et pour le personnel.
Le surveillant de bloc opératoire doit veiller au respect de la réglementation relative :

aux droits des patients ;


à la mise en œuvre des vigilances ;


aux règles professionnelles ;


aux droits et obligations des personnels ;


aux règles d'hygiène et de sécurité ;


à l'organisation du planning opératoire ;


à la confection des plannings du personnel, en fonction de leurs compétences et de l'activité ;


à l'actualisation des protocoles de soins ;


à la préparation du plan ORSEC et à son actualisation ;


à l'organisation du travail lors des périodes de congés, ou dans les circonstances spécifiques suivantes :

une grève,


des travaux au bloc opératoire...


etc etc...


En bref
soit le patient est passé par le circuit avec CS et le chir demande une surveillance à défaut d'autre chose et l'acte est nomenclaturé.

Soit rien, le cadre a toutefois des obligations, il trouve le personnel nécessaire et de manière exceptionnelle, et se "brieffe" le chir qui a improvisé l'inter afin que celà se reproduise le moins souvent possible, en déorganisant le bloc et créant des tensions.

En cas de désaccord il se décharge en répercutant les faits et situations par écrit plus haut et il existe de toute façon un conseil de bloc pour évoquer ces difficultés et les résoudre avec un peu de bonne volonté de part et d'autre en respectant les bonnes pratiques et les responsabilités de chacun...
Mister Hyde
 

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Bruno huet » 10 Déc 2014, 02:02

Bonsoir

Merci de rappeler le domaine de compétence du cadre et de sa sphère de sa compétence.
Il n'en demeure que l' IADE ne peux travailler que sous la responsabilité du Mar dans le cadre de son activité anesthésique au bloc opératoire.

Comme tu le soulignes, il est le garant du respect de l'ensemble des textes réglementaires qui le précise. Même si l'IADE n'est pas affecté à une salle d'intervention et c'est le cas en SSPI il reste dans tous les cas sous la responsabilité d'un MAR qui a pris en charge le patient en amont.
Bien a vous
Avatar de l’utilisateur
Bruno huet
 
Messages: 899
Inscription: 27 Jan 2004, 00:27

Re: anesthésie locale et IADE

Message non lude Mister Hyde » 10 Déc 2014, 10:49

c'était juste pour dire qu'ils existent, qu'ils ont l'autorité qu'ils méritent , qu'en parlant des missions de chacun il était bon de n'oublier personne sur le terrain et que pour peu qu'ils souhaitent résoudre ces problèmes, c'est tout à fait possible et on éviterait de se créper le chignon ici...tout le monde sait ici que l'IA sait tout faire parfois mieux que les autres mais gros problème c'est pas lui qui determine le "on" "off" en dehors du rôle propre, réequipement de salles, maintenance commandes et Cie...
En mode "stand by" tout le monde peut l'allumer...sauf lui! :CAAO8XFQ:
Mister Hyde
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Legislation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités