Extubation en SSPI

L'actualité de la profession et son évolution

Modérateurs: Marc, Jemel

Extubation en SSPI

Message non lude Felicity » 03 Mar 2018, 16:32

Bonjour à tous!

J'ai commencé mon nouveau poste il y a peu en SSPI et je découvre énormément!

J'ai une question concernant l'extubation. J'ai vu différentes techniques, certains IADE aspirent via la sonde d'intubation pendant l'extubation, d'autres aspirent via la canule de guedel juste avant, d'autres exercent une pression positive au moment de l'extubation et certains demandent au patient de tousser juste avant l'ablation de la sonde...j'ai l'impression qu'il y a autant de techniques que d'IADE. Et je suis un peu perdue! J'ai cherché sur laryngo, le site de la SFAR etc une marche à suivre claire mais je ne trouve pas grand chose (ou alors les liens sont morts). J'ai besoin de comprendre le pourquoi des choses...

Comment faites-vous quand vous extubez un patient en SSPI? Avez-vous des lectures à me conseiller?

Merci beaucoup!

Felicity
Avatar de l’utilisateur
Felicity
 
Messages: 35
Inscription: 22 Nov 2016, 17:35
Localisation: Dans une jungle pas possible
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: urgences

Re: Extubation en SSPI

Message non lude dop@mine » 03 Mar 2018, 19:57

Concernant l'aspiration dans la sonde d''intubation avant l'extubation c'est a éviter car tu derecrutes les alvéoles pulmonaires. Ça se fait, ça se voit, ce n'est pas à faire. En tout cas pas avant que ta sonde ne passe les cordes vocales et à condition que ton patient soit en inspiration profonde (car il est du coup en pression négative). Ce qui va éviter de lui fermer ses alvéoles qui sont déjà traumatisées par la ventilation invasive.
Ensuite, concernant l'aspiration par la sonde de Guedel c'est pour éviter que le patient ne se retrouve avec trop de sécrétions en fond de gorge après l'extubation. Tu peux aspirer ton patient librement par la cette canule tant qu'il est ventilé. La Guedel est contre indiquée chez un patient éveillé. Souvent les patients poussent la canule avec la langue à la reprise de la conscience.
La pression positive avant l'extubation permet justement de ne pas derecruter tes alvéoles à l'extubation. C'est la technique de choix. Sinon tu peux le faire quand le patient est en phase d'inspiration profonde, à condition de synchroniser ton extubation sur sa respiration et de disposer d'une courbe de capno pour voir ses cycles.
Le fait de tousser permet de savoir si ton patient est totalement décurarisé. C'est un mauvais signe. Seule l'évaluation instrumentale permet d'objectiver la décurarisation complète de ton patient. Les signes cliniques comme le head lift test, faire tirer la langue etc...sont obsolètes. (pour ça il faut se rapprocher de la pharmacologie des curares). (Si c'est le seul signe utilisé pour extuber bien sur)

Concernant la documentation sur l'extubation la première chose à lire sont les critères d'extubation qui sont établis par les sociétés savantes.
Tu trouveras une bonne lecture ici :
https://reanesth.chu-bordeaux.fr/Format ... -SSPI.pdf/
dop@mine
 
Messages: 11
Inscription: 26 Sep 2016, 11:58
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: IDE

Re: Extubation en SSPI

Message non lude Bruno huet » 04 Mar 2018, 11:11

Bonjour

L'extubation c'est comme l'occlusion des paupières, tout le monde à raison si on adapte son geste à la situation.
Après, il y en a qui sont moins dangereuses que d'autres.

Personnellement, si besoin j'aspire dans les bronches avant, systématiquement j'aspire dans la bouche pour évacuer les résidus sus glottique. Après j'extube en pression positive ou à l'inspiration du patient. Pour l'anecdote lorsque le patient est parfaitement réveillé, c'est parfois lui qui retire sa sonde.
Avatar de l’utilisateur
Bruno huet
 
Messages: 911
Inscription: 27 Jan 2004, 00:27

Re: Extubation en SSPI

Message non lude IADE2701 » 05 Mar 2018, 07:31

juste pour info lors des visites de certification de l'HAS ils nous a été notifié que toute extubation doit être faite par un MAR ou un IADE et nullement par une IDE de SSPI.
IADE2701
 
Messages: 168
Inscription: 26 Sep 2006, 20:03
Localisation: lillebonne
Année de diplôme IADE: 2007
Poste occupé actuellement: bloc/smur

Re: Extubation en SSPI

Message non lude Bruno huet » 05 Mar 2018, 11:15

Bonjour
C'est effectivement la position de la plus grosse compagnie d'assurance des établissements " shah" qui a écrit ceci:

http://prevention.sham.fr/Prevention/Ac ... -de-reveil

Si l’extubation ne peut être réalisée que par le MAR ou l’IADE, cette situation n’implique pas leur présence constante auprès du patient, dès lors que la surveillance en SSPI est effectuée par un IDE.
Dès lors, lorsque l’extubation n’est pas réalisée au bloc opératoire et que le patient est transporté intubé en SSPI, l’IDE devra prévenir le MAR ou l’IADE dès que les signes de l’extubation se présentent. Ceux-ci devront intervenir sans délai, ce qui suppose une organisation assurant la disponibilité immédiate d’un des personnels qualifiés.

Ceci pour moi, ne remet pas en cause qu'un IDE puisse extuber un patient, il l'a toujours fait en réanimation ( soin en réa) mais ce ne peut être lui qui décide du moment pour le faire.
Il y a une différence entre savoir le faire ( compétence) et l'habilitation que représente le diplôme pour le faire. L'évaluation de sa faisabilité est réservé aux médecins ou à l'IADE en SSPI.
Avatar de l’utilisateur
Bruno huet
 
Messages: 911
Inscription: 27 Jan 2004, 00:27

Re: Extubation en SSPI

Message non lude Yves Benisty » 05 Mar 2018, 16:03

Bruno huet a écrit:L'extubation c'est comme l'occlusion des paupières, tout le monde à raison si on adapte son geste à la situation.

Je suis tout à fait d'accord sur cette idée. Pourquoi préconiser de faire toujours la même chose alors que les situations sont différentes ?

Par exemple, pourquoi aspirer systématiquement dans la trachée ? On peut ausculter le patient et n'aspirer que ceux qui ont des sécrétions. Et si l'indication peut être plus large pour l'aspiration dans la bouche et le pharynx, est-il nécessaire d'aspirer tous les patients, y compris ceux qui n'ont pas de sécrétions, ou ceux qui les déglutissent sans vous demander votre avis ?

Globalement, l'idée d'extuber avec une sonde d'aspiration et en aspirant la trachée est peut-être à remiser dans le placard des méthodes abandonnées. Cela dit, rappelons-nous qu'une bonne part des anesthésies concerne des patients à poumons sains et des durées de ventilation courtes (inférieure à deux heures). Même si on favorise le collapsus alvéolaire en procédant ainsi, l'aspiration n'est pas étanche, et la plupart des patients va s'en remettre. Donc oui abandonnons cette méthode, mais sans vouloir assassiner ceux qui ont procédé ainsi pendant de nombreuses années, voire ceux qui continuent...

Précéder l'extubation d'une manœuvre de recrutement et/ou d'une pression positive est probablement une bonne idée.
Bruno huet a écrit:[...] lorsque le patient est parfaitement réveillé, c'est parfois lui qui retire sa sonde.

C'est ma façon de procéder préférée.
Yves Benisty
 
Messages: 2016
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: Extubation en SSPI

Message non lude Felicity » 07 Mar 2018, 09:58

Merci d'avoir pris le temps de répondre! Je commence à y voir plus clair...

Si jamais j'ai trouvé un article très intéressant sur oxymag (n°157 - novembre/décembre 2017 p20) qui traite de l'extubation en SSPI par l'IDE.

Bonne journée!
Avatar de l’utilisateur
Felicity
 
Messages: 35
Inscription: 22 Nov 2016, 17:35
Localisation: Dans une jungle pas possible
Année de diplôme IADE: 0
Poste occupé actuellement: urgences


Retourner vers Vie professionnelle

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités