Fin de l'ordre infirmier

L'actualité de la profession et son évolution

Modérateur: Marc

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude Libecciu » 05 Mai 2015, 21:31

breton de guyane a écrit:à quoi doit-on cet étonnement manifeste ?



Puisqu’il faut t'expliquer l'ironie ... et sans aucune méchanceté je t'assure :

Des logos, des tonnes d'acronymes, des "personnalités" ( Mme Machin du truc international des infirmières, Gerard Larcher ...)
Bref tu as l'air fasciné par tous ça et y trouve l'essentiel de ton argumentaire ...

Mais ou est la majorité des IADE dans tout ça ? Quelle place faite aux IADE qui représentent 1,6 % des inscrits potentiels dans ce machin ?

Comme Zupa, mes amis IADE sont ultra majoritairement non inscrits et la très grande majorité de ceux qui le sont, l'ont été par contrainte ou chantage ( les ISPV notamment )

What else ?

.
Libecciu
Donateur Laryngo 2011 2012
 
Messages: 598
Inscription: 05 Jan 2010, 05:33
Localisation: Lille et Paris
Année de diplôme IADE: 0

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude breton de guyane » 05 Mai 2015, 22:28

à la question : Quelle place faite aux IADE, 1,6 % des inscrits potentiels dans ce machin ?

il y a déjà eu une discussion de lancée par Maxime le 15 Juin 2005
Ordre infirmier : Quelle place pour les IADE ?
on pouvait y lire ...
je crois que vous n'avez pas tout compris,
le syndicat est la pour defendre le professionel,
l'ordre pour defendre la profession.

Pour ce qui est de la representativite des iade, je ne m'inquiete pas trop, il y aura des listes, avec des elections, et je crois que les iades y trouveront leur place,
si cela doit arriver, a nous de nous investir;

Franck en 2005
Avatar de l’utilisateur
breton de guyane
 
Messages: 105
Inscription: 24 Nov 2012, 02:19
Année de diplôme IADE: 2003
Poste occupé actuellement: kourou

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude breton de guyane » 05 Mai 2015, 22:40

Libecciu ,
à la question : Quelle place faite aux IADE, 1,6 % des inscrits potentiels dans ce machin ?

maxime écrivait déjà en 2008...

Pour ceux qui se posaient la question de la place possible des IADE

Ce texte précise toutes les conditions de vote et d'organisation de l'election
http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/o ... _ddass.pdf

I-1. composition des conseils départementaux pour chaque collège. (article D. 4311-56 du CSP)

1° Lorsque le nombre d'infirmiers inscrits dans le département est inférieur ou égal à
4 000 :
• Trois membres titulaires et trois membres suppléants représentant les infirmiers exerçant
à titre libéral
• Quatre membres titulaires et quatre membres suppléants représentant les infirmiers
salariés du secteur privé
• Six membres titulaires et six membres suppléants représentant les infirmiers relevant du
secteur public ;

2° Lorsque le nombre d'infirmiers inscrits dans le département est supérieur à 4 000 et
inférieur ou égal à 9000
• Cinq membres titulaires et cinq membres suppléants représentant les infirmiers exerçant
à titre libéral ;
• Sept membres titulaires et sept membres suppléants représentant les infirmiers salariés
du secteur privé ;
• Onze membres titulaires et onze membres suppléants représentant les infirmiers
relevant du secteur public ;

3° Lorsque le nombre d'infirmiers inscrits dans le département est supérieur à 9 000 :
• Sept membres titulaires et sept membres suppléants représentant les infirmiers exerçant
à titre libéral ;
• Dix membres titulaires et dix membres suppléants représentant les infirmiers salariés du
secteur privé ;
• Quatorze membres titulaires et quatorze membres suppléants représentant les infirmiers
relevant du secteur public.
Avatar de l’utilisateur
breton de guyane
 
Messages: 105
Inscription: 24 Nov 2012, 02:19
Année de diplôme IADE: 2003
Poste occupé actuellement: kourou

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude Libecciu » 05 Mai 2015, 22:41

tu tournes en boucle mais ne donnes pas de vraie réponse te contentant d'extraits de sites de propagandes de l'oni ou des tutelles ou de témoignages de "bonne moralité " portés par des gens non IADE ... voir même pas infirmiers .... où même pas professionnels de santé

En plus de sa genèse au forceps sur décision purement politique ... ( genèse bien peu démocratique puisque avant même la constitution des listes electoales et de la connaissance de la liste des candidats, j’annonçais le nom de la future première tragi-presidente sur FB ... tout le monde tant soit peu informé le savait d'ailleurs ) ... En plus donc, le pb structurel originel de ce machin pour les IADE est :


> IADE, 1,6 % des inscrits potentiels du machin + organisation en trois collèges : privé, public et libéraux : pas de collège des spécialisés et encore moins des IADE

= aucune garantie de représentativité des IADE à aucun des niveaux .... ni départemental ni même national pas plus dans les chambres disciplinaires

Pire n'importe quelle composante IDE en froid avec les IADE pourrait faire barrage aux IADE par ses votes ... et les IADE seraient bannis d'une structure qui déciderait et parlerait pour eux ... bannis mais contraints de payer

.
Libecciu
Donateur Laryngo 2011 2012
 
Messages: 598
Inscription: 05 Jan 2010, 05:33
Localisation: Lille et Paris
Année de diplôme IADE: 0

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude breton de guyane » 06 Mai 2015, 02:18

tourner en boucle ? non, je réponds juste à ta question : quelle est la place faite aux IADES.

et la réponse pourrait être, la place qu'ils voudront ...

sur le même thème, il y avait dans le passé une file de discussion : "Les IADE aux conseils régionaux de l'ONI "

sinon , maxime et Franck ,que je cite , sont iade ! contrairement à tes insinuations.

concernant le manque de représentativité des iades il ne tient qu' à toi ...d' agir !

sinon c 'est quoi une vrai réponse et accessoirement une vrai question pour toi ?
Avatar de l’utilisateur
breton de guyane
 
Messages: 105
Inscription: 24 Nov 2012, 02:19
Année de diplôme IADE: 2003
Poste occupé actuellement: kourou

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude Ellenador » 06 Mai 2015, 06:49

En tout cas de visibilité tu n'en manques pas en polluant le forum. Par contre de là à être représentatif de ce que nous sommes, de cette façon... Je ne crois pas. C'est exaspérant comme attitude mais bon ça vient peut être du fait que ce soit pré mortem.
La bise.
Avatar de l’utilisateur
Ellenador
 
Messages: 205
Inscription: 12 Fév 2011, 14:16
Année de diplôme IADE: 2014
Poste occupé actuellement: Bloc
Autre info: Climber

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude breton de guyane » 06 Mai 2015, 11:59

Les minorités n 'ont elles pas le droit egalement de s' exprimer sur ce forum ?
Avatar de l’utilisateur
breton de guyane
 
Messages: 105
Inscription: 24 Nov 2012, 02:19
Année de diplôme IADE: 2003
Poste occupé actuellement: kourou

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude Libecciu » 06 Mai 2015, 12:02

.

Franck , Maxime ... ok mais toi tu réponds quoi ? " Les IADE prendront la place qu'ils voudront "

Un peu léger et même carrément ridicule au vu des données constatées :

=> l'absence de collège IADE dans le machin
=> l'absence de poste garanti sur l'ensemble de l'organigramme
=>l’absence de garantie de la présence d'IADE dans la chambre disciplinaire chargée de juger les professionnels dont les IADE

=> le rapport de force ( on ne vit pas chez les bisounours ) qui ne pourrait pas être pire : 1,6% en plus dilués dans deux collèges

Ton annonce d'une possible place représentative pour les IADE dans le machin est juste une prophétie autoréalisatrice : c'est du vent !

Alors je n'insinue rien , j'affirme :

ton positionnement n'est pas porté par une analyse objective des faits mais par une simple conviction qui te fais perdre tout sens critique ... la conviction NON partagée par l'immense majorité de tes collègues que ce machin pourrait être bon pour les IADE

Tu es juste incantatoire et appliques des méthodes d’occupation de l'espace pour compenser le vide de ton argumentaire qui se résume à citer des extraits de textes de propagande ou de faire miroiter des machins qui brillent, des logos etc

Nietzche disait : "l’ennemi de la vérité, ce n'est pas le mensonge , c'est la conviction "

Tu es juste "convaincu" , surement sincèrement, que ce machin c'est juste "super " pour les IADE ( et en plus Gérard Larcher et Judith Shamian le disent ) ... et cela te rend aveugle au simple fait que depuis 9 ans l’immense majorité de tes collègues a rejeté en bloc ce machin.

Qu'ont fait les responsables du machin ( dont combien d'IADE ? ) en 9 ans pour contrer ça ? .... Rien ... ou plutôt, avec l’appui des banquiers, juste faire usage d'un lobbying forcené auprès des politiques au lieu de se tourner vers leurs pairs sensés leur donner leur légitimité ...

.
Libecciu
Donateur Laryngo 2011 2012
 
Messages: 598
Inscription: 05 Jan 2010, 05:33
Localisation: Lille et Paris
Année de diplôme IADE: 0

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude Libecciu » 06 Mai 2015, 12:34

breton de guyane a écrit:Les minorités n 'ont elles pas le droit egalement de s' exprimer sur ce forum ?


Pas facile d'être ultra-minoritaire ... et pourtant tu fais preuve d'une belle énergie et d'une forte conviction !

Et bien il en est de même pour les IADE au sein de l'ONI

CQFD
Libecciu
Donateur Laryngo 2011 2012
 
Messages: 598
Inscription: 05 Jan 2010, 05:33
Localisation: Lille et Paris
Année de diplôme IADE: 0

Message non lude i love cats » 06 Mai 2015, 21:26

Lorsque notre profession a été réellement mise en danger lors de l'épisode de Roubaix, où la direction avait prévu d'embaucher de pseudo IADE belges pour leur filer une VAE en douce, OÙ ÉTAIT L'ONI??????
Oui tu vas rétorquer que ce truc a publié un communiqué scandalisé pour notre défense. 3 JOURS APRÈS QUE NOUS NOUS SOYONS BOUGÉS POUR NOUS DÉFENDRE, AVEC L'AIDE DE NOTRE SYNDICAT PROFESSIONNEL!
Alors par pitié arrête ton blabla, ça ne prendra jamais avec nous!
Avatar de l’utilisateur
i love cats
Donateur 2013
 
Messages: 1543
Inscription: 09 Mar 2010, 16:15
Localisation: Vie: Avignon, où le vent rend fou!
Année de diplôme IADE: 2002
Poste occupé actuellement: Ni Dieu ni Maître!..

Re:

Message non lude Libecciu » 07 Mai 2015, 02:56

i love cats a écrit: ... APRÈS QUE NOUS NOUS SOYONS BOUGÉS POUR NOUS DÉFENDRE, AVEC L'AIDE DE NOTRE SYNDICAT PROFESSIONNEL! ....


Et un petit peu ( beaucoup ) avec le soutien du collectif IADE Nord et de la CGT ( collectif IADE CGT et CGT de l'Hôpital de Roubaix ) + SUD ( Olivier Youinou qui a été particulièrement réactif et a sorti un communiqué remarquable en un temps record ) Chantal ... non ?

Bisessssss

.
Libecciu
Donateur Laryngo 2011 2012
 
Messages: 598
Inscription: 05 Jan 2010, 05:33
Localisation: Lille et Paris
Année de diplôme IADE: 0

Message non lude i love cats » 07 Mai 2015, 06:21

Oui tout à fait, nos soutiens de toujours!
Avatar de l’utilisateur
i love cats
Donateur 2013
 
Messages: 1543
Inscription: 09 Mar 2010, 16:15
Localisation: Vie: Avignon, où le vent rend fou!
Année de diplôme IADE: 2002
Poste occupé actuellement: Ni Dieu ni Maître!..

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude breton de guyane » 12 Mai 2015, 23:17

Un monde meilleur sans ONI ?

L'ordre infirmier n'a pas fini de faire parler de lui. Clématite, blogueuse et infirmière libérale, de sa plume très aiguisée, répond à ceux que l'ONI dérange et qui souhaitent sa suppression...

Le monde serait-il meilleur sans ordre infirmier ? Pas si sûr...

Les "pour", les "contre", les "pas pour, mais pas contre", les "pas tout à fait contre mais pas pour autant pour", les "faut voir" et les "circulez y a rien à voir", les souples, les rigides et les résilients... bref, on aura compris que cet acronyme (ONI) honni dérange la foule infirmière.

Au vu de la pauvreté des arguments glanés ça et là sur le woueb par les "zanti", je me questionne. Ont-ils vraiment compris de quoi on parle ? Car à chaque essai d'argumentation, même maladroit, en faveur d'un maintien ordinal, c'est un torrent de quasi insultes qui fuse et embourbe les propos. Toujours les mêmes arguments éculés s'adressent à l'encontre des représentants ONI...

“Allez travailler.” Pourquoi ? Ils font quoi là ? Le mot "travailler" est donc uniquement réservé à ceux qui mettent les mains dans la ... dans la quoi d'ailleurs? Quelle est la réelle définition du mot travail ? Tiré du Larousse : “Activité de l'homme appliquée à la production, à la création, à l'entretien de quelque chose : Travail manuel, intellectuel”. Mais peut-être le Larousse est-il aussi un vendu à la solde de l'ordre ???

Donc cette injonction ne tient déjà pas la route, ces gens travaillent mais différemment, tout comme les représentants syndicaux, dont je ne suis pas bien sûre qu'ils passent l'essentiel de leur temps à changer des perfusions (j'aurais pu dire des couches..).

“On n'a pas à payer pour travailler”. Je trouve que ça revient assez souvent aussi. En effet, ils ont raison, et pourtant... On paye son essence, ou son métro (à moitié pour les salariés), on paye sa bouffe, on paye une assurance complémentaire, ou professionnelle (pour les libéraux), on paye une taxe professionnelle, l'archétype de l’impôt sur le travail, et j'en passe... Et accessoirement, on paye des IMPÔTS sur le revenu, qui sont donc directement liés au travail. Alors SVP messieurs les antitous, si vous faites supprimer l'ONI, faites aussi sauter les impôts!

“Payer 75€ le caducée, c'est cher.” Alors oui, 100% d'accord ! D'autant qu'avec un logiciel de traitement d'image, on peut s'en créer un tout seul et personnalisé, alors le serpent ONIEN on s'en tape. Seulement Mesdames les IDEL, lorsque que votre associée pas très charitable vous embarquera la moitié de votre patientèle, après vous avoir dégommée auprès des toubibs et patients du coin (cas réel!), auprès de qui irez-vous couiner ? Macha Méryl ? SOS amitié ? Brigitte Lahaye ? (ben oui, peut-être que des envies de pratiques pas très honorables vous viendront à l'esprit et justifieront l'avis d'une experte comme elle).. Auprès des gendarmes ? J'en doute (nom du père, nom de la mère, papiers d'identité...). L'Agence Régionale de Santé (ARS) ? Franchement, vous avez déjà mis les pieds dans une ARS ? Essayez, vous verrez. Votre syndicat ? Pourquoi pas, mais son action sera limitée et en aucun cas sur un plan législatif.

“Ça sert à rien.” Bien sûr, c'est comme les assurances auto ou habitation, tant qu'il ne se passe rien, on raque pour des nèfles. Mais le jour où la cata s'abat. Là on pleure et on cherche qui va nous aider. Si un jour vous vous faites tabasser lors de votre tournée (et ça arrive!) qui va vous aider? Qui va gérer les papiers, démarches administratives ou autres soutiens ? Qui va contacter les observatoires de la violence ? Porter plainte pour vous ? Et là aussi des témoignages poignants sont disponibles.

“La qualité de soins : les IDE n'ont pas besoin de l'ordre pour ça.” Certes, certes. L'ONI ne va pas venir "espincher" (terme marseillais = surveiller) chaque acte, mais il va pouvoir diffuser des recommandations de bonnes pratiques, contrôler des diplômes qui seraient douteux, se porter partie civile si faux et usage de faux (encore un très récemment), contrôler la validité et niveau de langue des IDE étrangers qui viennent exercer en France. Pensez-vous sincèrement qu'un directeur d’hôpital fait ceci? Non, bien sûr, au pire il vire l'imposteur et basta. Ce dernier fera deux retouches de diplôme et CV et ira sévir ailleurs.

“Les syndicats sont là.” J'ai envie de dire "joker" ! Car moins de 10% de syndiqués, avec des missions bien différentes, des corporatismes et orientations politiques marquées, et c'est là leur rôle! Par contre, ils sont parmi les plus virulents anti ordre.. À qui profite le crime ? Peur d'être dépossédés d'un pouvoir ou d'une cotisation ? Je ne sais pas.

“Il a débuté avec des dépenses pharaoniques.” Oui, c'est entièrement vrai. Et d'ailleurs cette équipe n'est plus et les bureaux en question non plus. Donc, la preuve est bien que la leçon a porté. Et puis il me semble que parmi nos chers gouvernants (ou députés ou autres) nous n'avons pas que des oies blanches??? Entre les ministres responsables mais pas coupables, les "émus" par les [très] jeunes garçons ou les femmes de chambres, les piqueurs dans la caisse et les phobiaques administratifs... Et pourtant, je crois que certains sont toujours en poste, écoutés et suivis non ? Alors, y aurait-il deux poids et deux mesures ? Nous acceptons les exactions de tous ordres (pardonnez le jeu de mot) d'un coté et pas un remaniement de l'autre? Soyons sérieux deux minutes!! Des exemples il y en aurait plein d'autres mais vous allez vous endormir et moi je vais me faire une entorse des doigts.

Alors, pour résumer, si notre profession n’est pas assez mature pour s'organiser sous une instance de régulation et de recensement pilotée par ses pairs, si elle en est encore au stade du bac à sable, à venir sans cesse pleurnicher sur son sort sans jamais oser se positionner, si elle en est à exhorter des ratatouilles et autres Nicolas à se manifester contre l'ordre, alors en effet pas besoin d'ordre. Conservez cette entropie1 qui vous caractérise. Restez cornettées, sous gouvernance médicale, dociles et serviles, comme de bonnes exécutantes et laissez les autres professions vous tondre la laine sur le dos en décidant à votre place de ce qui est bon pour vous. Quant à moi, laissez moi ma liberté de panser et de rêver à un monde meilleur pour les infirmier(e)s de France. !!

ONIriquement vôtre

Note
1. Entropie : mesure du degré de désordre d'un système


Clématite

http://linfirmiere-libre-rale.eklablog.net/
Avatar de l’utilisateur
breton de guyane
 
Messages: 105
Inscription: 24 Nov 2012, 02:19
Année de diplôme IADE: 2003
Poste occupé actuellement: kourou

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude daniel26 » 13 Mai 2015, 09:59

Bla, bla, bla.
Avatar de l’utilisateur
daniel26
 
Messages: 58
Inscription: 11 Mar 2010, 23:36
Localisation: VALENCE
Année de diplôme IADE: 2003
Poste occupé actuellement: bloc poly
Autre info: élu CGT

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude breton de guyane » 13 Mai 2015, 16:07

Pourquoi une institution ordinale ?
En France, il existe seize institutions ordinales regroupant des professions de santé, des professions juridiques et judiciaires et des professions techniques ou du cadre de vie. En tout, elles regroupent plus d’un million de professionnels. Dans ces secteurs, l’Etat ne peut exercer, directement et intégralement, la mission de service public qui lui incombe de manière régalienne. En outre, dans ces secteurs, le marché ne peut à lui seul, absolument et spontanément, assurer la parfaite régulation de l’offre et de la demande dans l’intérêt des personnes bénéficiaires des services. La seule connaissance du prix du bien ou du service et le libre jeu de la concurrence ne suffisent pas à garantir aux bénéficiaires la qualité du service rendu, ni sa fiabilité, ni le respect de ses droits et de ses intérêts fondamentaux. Les Ordres ont justement pour fonction fondamentale de veiller à ce que tous les professionnels relevant de leur domaine fassent passer l’intérêt du consommateur avant le leur. Corps intermédiaires ayant la connaissance de leur secteur d’activité, ces institutions veillent, en toute transparence, à la juste application des conditions d’accès et d’exercice fixées par la loi. Elles s’assurent du comportement probe et moral de leurs membres, comportement que la société est en droit d’attendre d’eux. En outre, cette autorégulation permet à la collectivité de ne pas avoir à supporter la charge (humaine et financière) pour garantir que le secteur d’activité se comporte comme il se doit. Par des actions en amont comme en aval, les institutions ordinales veillent au respect des conditions d’exercice fixées par le législateur et au comportement des professionnels ; elles contribuent également à la réflexion pour faire progresser la qualité des actes professionnels et accompagner les évolutions sociétales, législatives, économiques... Dans le développement de leurs activités, les institutions ordinales doivent en permanence rechercher l’efficacité et la rationalité de leur gestion. Sur un autre plan, pour remplir avec efficacité leurs missions, les institutions ordinales doivent être respectées (exigence de pertinence de leurs décisions), réactives, indépendantes et transparentes. Ce sont les corollaires de la crédibilité de leur action. Une institution ordinale qui irait au-delà de ses missions, qui les instrumentaliserait au détriment des lois du marché, qui protègerait non les usagers mais ses membres au détriment de l’intérêt général, contreviendrait gravement aux missions de service public que lui a confié le législateur. Dans un monde en crise, nécessitant de s’adapter aux évolutions tout en conservant un haut niveau d’exigence d’éthique, le respect de la déontologie, qui vise la primauté de l’intérêt des bénéficiaires et de l’intérêt général sur celui du professionnel, est un atout majeur pour préserver la confiance du public et la qualité d’exercice. Ce respect s’inscrit dans les valeurs fondatrices de notre démocratie et participe à l’Etat de droit. Il m’est donc apparu essentiel d’évoquer, pour mieux les faire connaître, les missions des institutions ordinales, leurs rôles et modalités de fonctionnement, et les contreparties de cette autorégulation.
isabelle adenot
Avatar de l’utilisateur
breton de guyane
 
Messages: 105
Inscription: 24 Nov 2012, 02:19
Année de diplôme IADE: 2003
Poste occupé actuellement: kourou

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude breton de guyane » 13 Mai 2015, 16:28

daniel26 , tu as oublié de développer ton argumentaire !... car " bla, bla ,bla " c' est un peu court, n'est ce pas ?
Avatar de l’utilisateur
breton de guyane
 
Messages: 105
Inscription: 24 Nov 2012, 02:19
Année de diplôme IADE: 2003
Poste occupé actuellement: kourou

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude tiboy76 » 13 Mai 2015, 16:30

breton de guyane a écrit:Sur un autre plan, pour remplir avec efficacité leurs missions, les institutions ordinales doivent être respectées (exigence de pertinence de leurs décisions), réactives, indépendantes et transparentes. Ce sont les corollaires de la crédibilité de leur action.


C'est bien pour cela que l'ONI ne l'est pas... crédible.
tiboy76
 
Messages: 440
Inscription: 25 Jan 2012, 23:52
Localisation: ROUEN
Année de diplôme IADE: 2001
Poste occupé actuellement: IADE

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude breton de guyane » 13 Mai 2015, 19:43

oui mais encore ? ...
sur quel point l' ONI ne serait pas crédible à ton avis ?
Avatar de l’utilisateur
breton de guyane
 
Messages: 105
Inscription: 24 Nov 2012, 02:19
Année de diplôme IADE: 2003
Poste occupé actuellement: kourou

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude breton de guyane » 07 Juin 2015, 20:21

Spécialités infirmières : pour une mise en oeuvre pleine et entière du LMD

21/05/2015



Spécialités infirmières : L’Ordre national des infirmiers demande une reconnaissance pleine et entière du LMD.

Ce jeudi 21 mai 2015, les infirmiers anesthésistes lancent un mouvement de grève national. Ce même jour se tiennent les journées d’Etude et de Perfectionnement de l’UNAIBODE à Lyon. Et si nous faisions de cette journée une journée nationale de reconnaissance du LMD des spécialités infirmières ?

L’Ordre national des infirmiers exprime sa solidarité avec les représentants des IADE qui manifestent en ce jeudi 21 mai. Pourquoi ? Parce que la profession infirmière a droit à une reconnaissance pleine et entière de son intégration dans le processus Licence-Master-Doctorat.

Les infirmiers anesthésistes n’ont eu la reconnaissance du niveau master qu’en 2014 alors que l’intégration dans le processus LMD de la profession infirmière date de 2010. Pour autant cette reconnaissance du diplôme ne s’est pas accompagnée de la reconnaissance indiciaire qui aurait dû être son corollaire.

Et que dire des autres spécialités infirmières, infirmières puéricultrices diplômées d’Etat et infirmières de bloc opératoire diplômées d’Etat qui n’ont toujours pas bénéficié de la reconnaissance de leur diplôme au niveau master ?

« Les IADE et maintenant les IBODE, demain les infirmières puéricultrices et, avec la future loi de modernisation du système de santé, les infirmières en pratique avancée sont membres d’une profession à part entière dont les compétences, les missions et les actes sont de haute expertise et de haute technicité » explique Didier BORNICHE, président de l’Ordre. « Les pouvoirs publics ne sauraient ignorer plus longtemps ce rôle clef tant sanitaire que social reconnu et plébiscité par la population. L’intégration dans le processus LMD a participé de cette reconnaissance mais il faut aujourd’hui sans tarder le parachever y compris sur le plan de la reconnaissance financière. »

S’agissant des IBODE, la reconnaissance d’un exercice exclusif par le décret du 27 janvier 2015 relatif aux actes infirmiers relevant de la compétence exclusive des infirmiers de bloc opératoire a constitué une indéniable avancée mais celle-ci devrait désormais s’accompagner d’un achèvement de la réingénierie du diplôme d’Etat IBODE et de sa reconnaissance au grade Master.

Quant à la spécialité d’infirmière puéricultrice, la reprise des travaux de réingénierie la concernant est en attente depuis de trop nombreuses années alors qu’elle est une exigence afin d’aboutir à un niveau de sortie de la formation au grade Master pour une politique ambitieuse de qualité de la prise en charge de la petite enfance.

Peut-on prétendre moderniser le système de santé sans prendre en compte ces exigences qui concernent des milliers de professionnels infirmiers agissant quotidiennement au cœur du soin et de la prise en charge de millions de patients et d’usagers ?
Avatar de l’utilisateur
breton de guyane
 
Messages: 105
Inscription: 24 Nov 2012, 02:19
Année de diplôme IADE: 2003
Poste occupé actuellement: kourou

Re: Fin de l'ordre infirmier

Message non lude tiboy76 » 07 Juin 2015, 20:50

Et pour l'exercice illégal de la fonction d'infirmier par un ambulancier de SMUR ? Pas de réaction ? Et pour la place prioritaire des IADEs en SMUR ? On ne se mouille pas ?
tiboy76
 
Messages: 440
Inscription: 25 Jan 2012, 23:52
Localisation: ROUEN
Année de diplôme IADE: 2001
Poste occupé actuellement: IADE

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie professionnelle

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités