Page 1 sur 1

Quelques conseils concernant les questionnaires

Posté : 28 août 2022, 15:56
par Yves Benisty
Bonjour,

Vous souhaitez diffuser un questionnaire ? Je vous propose quelques conseils.

1. Se présenter

Demander à une personne de répondre à un questionnaire, c'est lui demander de se dévoiler, de donner son avis, son âge, son genre… Le répondant sera plus enclin à se dévoiler si vous vous dévoilez. Votre prénom et votre nom, les études que vous poursuivez, le thème de votre questionnaire, pourquoi vous vous intéressez à ce sujet, pourquoi vous faites un questionnaire, où vous en êtes dans vos recherches…


2. Faciliter la vie du répondant

Si pour répondre à votre questionnaire il faut s'inscrire quelque part, ça complique la vie du répondant. Le questions doivent être claires, sans aucune ambiguïté (vous n'êtes pas à côté du répondant pour lever un doute). Une question à la fois, il est préférable de les numéroter, c'est plus facile pour y faire référence. Il est plus facile de cocher des cases que d'écrire un commentaire (et c'est plus facile à interpréter).

Dernier point, plus le questionnaire sera court, moins vous aurez d'abandon en cours de route…


3. Éviter les fautes

Les fautes détournent l'attention. Quand j'assiste à une présentation, s'il y a des fautes, je prête moins attention à ce qu'on me raconte.

Les fautes peuvent créer des ambiguïtés. Une faute peut changer le sens d'une phrase.

Ce que vous écrivez vous représente : s'il y a des fautes, ça vous déconsidère. Et ça peut être vu comme un manque de respect vis-à-vis de votre répondant (vous n'avez pas pris la peine de vous relire, de vous faire relire, et d'écrire correctement). Sans oublier que les fautes ou les imprécisions demandent un effort au lecteur.

Ces fautes peuvent être des fautes d'orthographe ou de grammaire, de ponctuation, de typographie…


4. Se méfier de tout ce qui est évident

Vous, vous savez parfaitement qui vous êtes, qui vous voulez interroger, et où vous voulez en venir. Pour le répondant, rien n'est évident.

Il faut donc clairement vous présenter (cf. supra), et préciser votre public cible (critères d'inclusion et d'exclusion). Entre autres éléments qui entretiennent les ambiguïtés et qui demandent un effort au lecteur, les abréviations. Même quand le sens vous semble évident, il est toujours préférable d'écrire en toutes lettres. Si c'est long et que ça revient souvent, il est possible d'abréger, à condition d'expliciter le sens lorsqu'on l'emploie pour la première fois, et de respecter les règles de typographie. Exemple d'erreurs souvent commises…

La bonne présentation. Mon questionnaire s'adresse aux infirmiers anesthésistes diplômés d'État (Iade).

Infirmiers Anesthésistes Diplômés d'État (en français on économise les majuscules)

I.A.D.E. (pas de point entre les lettres)

IADE (c'est une abréviation qui peut se prononcer, elle fait au moins quatre lettres, et elle est d'usage courant pour les lecteurs, on ne met pas toutes les lettres en majuscule).

Les Iade's (il n'y a pas de pluriel aux abréviations.

Je suis EIADE (vous êtes étudiant infirmier anesthésiste ; on ne peut pas être diplômé d'État du diplôme que l'on prépare).

Les aide (attention au correcteur automatique)…


5. Attention aux questions à réponse obligatoire

À mon avis, il faut laisser le choix au répondant de répondre ou de ne pas répondre. Mais surtout, quand une question dépend de la réponse de la précédente, il se peut qu'on ne puisse pas répondre. Par exemple…

Mangez-vous avant de partir au travail ?
Oui
Non

Ce repas comprend-il des sucres lents ?

Si j'ai répondu non à la première question, je ne peux pas répondre.


La suite une autre fois…

Re: Quelques conseils concernant les questionnaires

Posté : 30 août 2022, 10:26
par Maxime
Merci Yves pour avoir présenté ces quelques conseils

Avis aux étudiants, il est tout a fait envisageable de discuter ici de vos enquêtes, sans bien sur empiéter sur le travail d'accompagnement de vos cadres formateurs... Si un premier travail est réalisé ici, le temps d'échange pédagogique avec vos formateurs en sera d'autant plus centré sur le fond de votre travail. :wink:

Re: Quelques conseils concernant les questionnaires

Posté : 06 nov. 2023, 18:34
par Sabine go
:bravo: merci pour ces précieux conseils

Re: Quelques conseils concernant les questionnaires

Posté : 04 janv. 2024, 09:24
par elodie50
Merci pour ces conseils. :bravo:

Je connais des gens qui utilent des IA de botnation pour faire leur questionnaire.

Je me demande si c'est une bonne façon de faire. :mmmmm:

Re: Quelques conseils concernant les questionnaires

Posté : 04 janv. 2024, 14:06
par Yves Benisty
Bonjour

Je n’ai jamais utilisé l’ia. Mais je doute que ça soit adapté : un questionnaire d’enquête est nécessairement adapté aux besoins de celui ou celle qui fait l’enquête. Ça se fignole aux petits oignons pour correspondre à ce qu’on recherche.

Re: Quelques conseils concernant les questionnaires

Posté : 04 janv. 2024, 14:06
par Yves Benisty
Un autre écueil que l'on retrouve souvent dans les questionnaires, c'est la répartition par tranches. Par exemple, concernant l'âge, « entre 20 et 30 ans, entre 30 et 40 ans, entre 40 et 50 ans, plus de 50 ans ».

Pour faire une répartition par tranches, il faut que les tranches s'excluent. Si j'ai 30 ans, je coche quelle case ?

Il faut aussi que les tranches aient la même taille. Par exemple, concernant l'ancienneté, « moins d'un an, de un à cinq ans, de six à vingt ans »…

Il est toujours préférable de demander l'âge, l'ancienneté, l'ancienneté du diplôme et de faire les tranche a posteriori. Ça évite une autre erreur structurelle, c'est que quand vous décidez des tranches, vous faites des suppositions, alors que vous n'avez pas encore de résultats. Par exemple, pour l'âge des iade, la tranche « 20 à 30 » va être amputée de la moitié (il me semble complexe d'être diplômé avant 25 ans).