Aide à la réalisation du questionnaire d'étude du travail de fin d'étude

Vous cherchez un sujet, vous voulez l'affiner ou bien vous cherchez des témoignages, des contacts... Bref, besoin d'aide ?

C'est ici !

Modérateur : Marc

cvaillant
Messages : 1
Enregistré le : 11 janv. 2023, 17:29

Aide à la réalisation du questionnaire d'étude du travail de fin d'étude

Message : # 87318Message non lu cvaillant »

Bonjour à toutes et tous,

Je m'appelle Chloé VAILLANT et je suis actuellement étudiante infirmière anesthésiste au CHU de Caen en Normandie. Je réalise mon travail de fin d'étude sur la relation IADE-patient dans la gestion de l'anxiété préopératoire lors de l'accueil au bloc opératoire.

En effet, il n'est pas rare d'accueillir des personnes soignées dans un état d'anxiété très prononcé. Accordant un grand intérêt à la dimension relationnelle, il est pour moi fondamental de prendre en charge cet état émotionnelle dès l'accueil au bloc opératoire. Confiance, douceur, empathie et communication sont au coeur de cet instant préopératoire conditionnant la suite du parcours patient.

Mon enquête porte donc sur les moyens mis en place pour lutter contre l'anxiété préopératoire, sur l'utilisation ou non des outils d'évaluation et l'adaptation des attitudes de l'IADE face au degré du stress de la personne soignée.

Ma question de recherche n'est pas encore définitive, pour le moment elle est la suivante : L'IADE, après avoir identifier l'anxiété de la personne soignée, modifie-t-il sa relation soignant soigné lors de l'accueil au bloc opératoire ?

Je me tourne vers vous afin de vous demander des conseils ou idées de questions afin de monter mon questionnaire d'étude... Je vous remercie par avance de l'aide que vous m'apporterez.

Bien cordialement

Chloé
Yves Benisty
Messages : 2357
Enregistré le : 27 mars 2004, 16:39
Localisation : ici

Re: Aide à la réalisation du questionnaire d'étude du travail de fin d'étude

Message : # 87319Message non lu Yves Benisty »

cvaillant a écrit : 18 janv. 2023, 11:58Ma question de recherche n'est pas encore définitive, pour le moment elle est la suivante : L'IADE, après avoir identifier l'anxiété de la personne soignée, modifie-t-il sa relation soignant soigné lors de l'accueil au bloc opératoire ?
Bonjour,

Comme je l'évoque dans ce message de conseils, il faut éviter les fautes d'orthographe, de grammaire, de ponctuation, de typographie.

L'IADE, après avoir identifier

==>

L'infirmier(e) anesthésiste diplômé(e) d'État (Iade), après avoir identifié
cvaillant a écrit : 18 janv. 2023, 11:58sa relation soignant soigné
Il n'y a pas de forme officielle, mais celle la plus rencontrée est soignant-soigné.

C'est un sujet classique, et intéressant. Soyons réaliste, toutes celles et ceux qui ont déjà été opérés, ce dont ils se souviennent, c'est de l'accueil : est-ce qu'ils ont eu froid, est-ce qu'on les a rassurés, est-ce qu'on leur a parlé gentiment, est-ce qu'on les a perfusé du premier coup sans leur faire mal… Le patient n'est pas en mesure de savoir si on lui a fait une super anesthésie et une super chirurgie.

Un des problèmes du mémoire de fin d'étude, c'est qu'en gros on vous demande de jouer au scientifique, tout en sachant que vous n'en avez pas les moyens. Une étude scientifique, pour la mener à bien, il faut beaucoup de personnes ayant des compétences variées, un échantillon représentatif (je ne vois pas comment un étudiant infirmier anesthésiste pourrait constituer un échantillon représentatif), des critères d'évaluation solides, une méthodologie rigoureuse, de solides notions de statistique… Bien souvent, les étudiants se lancent dans des enquêtes en ligne, persuadés que c'est le moyen le plus simple d'obtenir des données en grand nombre, et donc que ces données auront une valeur.

À mon humble avis, il faut oublier les données en grand nombre et leur valeur représentative. Je préfère de loin lire une étude s'appuyant sur un nombre limité de données, mais des données recueillies avec soin, et exploitées de manière constructive. C'est pourquoi je regrette de ne pas voir plus souvent des questionnaires d'enquête réalisés “in the real life”.
Répondre